Un automobiliste a été surpris de trouver sur sa route, à Sainte-Cécile-de-Milton, une affiche électorale de la candidate du Parti populaire du Canada dans Shefford, Mariam Sabbagh, plus de quatre mois après le jour du scrutin des élections générales fédérales.
Un automobiliste a été surpris de trouver sur sa route, à Sainte-Cécile-de-Milton, une affiche électorale de la candidate du Parti populaire du Canada dans Shefford, Mariam Sabbagh, plus de quatre mois après le jour du scrutin des élections générales fédérales.

Des pancartes de candidats encore en place plusieurs mois après l'élection

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Un automobiliste a été surpris de trouver sur sa route, à Sainte-Cécile-de-Milton, une affiche électorale de la candidate du Parti populaire du Canada dans Shefford, Mariam Sabbagh, plus de quatre mois après le jour du scrutin des élections générales fédérales.

Si la grande majorité des affiches ont été retirées par les candidats et leurs équipes, la Loi électorale du Canada ne règlemente pas les pancartes en dehors des campagnes électorales, contrairement à celle du Québec, rapporte la porte-parole d’Élections Canada. 

Les municipalités peuvent avoir des règlements qui encadrent les affiches de candidats ou de partis, ce qui ne semble pas être le cas à Sainte-Cécile-de-Milton. 

Sofiane Fiala, responsable de l’urbanisme, affirme que l’affiche a été repérée par un employé et qu’on « va procéder à son enlèvement ». La municipalité aurait pu envoyer un avis au parti, mais elle ne l’a pas fait. 

Quant à savoir si une facture sera envoyée au parti, il n’a pas été possible de le savoir puisque notre demande d’information au directeur général local n’a pas eu de suite.