La moitié de la clientèle de Tourisme Waterloo est constituée de cyclistes.

Des nouveautés pour la saison touristique à Waterloo

Les Waterlois et les touristes auront l’embarras du choix cet été en matière de sorties dans la municipalité. La saison promet par ailleurs plusieurs nouveautés.

Lancée cette semaine au cours d’un 5 à 7 réunissant plusieurs citoyens et des gens d’affaires de Waterloo, la programmation fera notamment place au nouveau circuit Vitr’Art. En lieu et place de vitrines vacantes du centre-ville, les passants pourront admirer les œuvres d’artistes de la région, qui profiteront ainsi d’une belle occasion d’exposer leur travail. Une première a été aménagée en face du kiosque touristique et d’autres s’ajouteront au fil de l’été.

Initiative d’Alain Choinière du gîte Les Matins de Victoria, le nouveau parcours animé Visitours permettra pour sa part aux groupes de découvrir les trésors patrimoniaux de Waterloo à travers les mots de cet amoureux d’histoire.

Pour accentuer la thématique cycliste qui caractérise déjà la municipalité, on y tiendra également le concours Waterloo est vélo, qui sera lancé prochainement. Jessica McMaster de Tourisme Waterloo explique que certains commerces à vocation touristique dissimuleront une pièce de vélo dans leur vitrine, en invitant les gens à la débusquer, à prendre un selfie et à le publier sur les réseaux sociaux. « Mais on invite tous les commerces de la ville à décorer sous le thème du vélo ! », précise-t-elle.

Calendrier étendu

Parmi les événements estivaux, on remarque quelques ajouts et modifications à la programmation. À commencer par la grande journée «vélo» qui se tient ce samedi 25 mai, et qui regroupe à la fois le Pumptrack Challenge, l’édition Familles en fête et la Tournée nocturne.

Déjà hôte d’une étape de la Coupe du Québec d’aviron, le Club d’aviron de Waterloo recevra cette année la toute première course de l’été, le 23 juin, à la plage municipale.

Autre nouveauté : pour sa quatrième année d’existence, le Festival Underground s’étalera sur deux journées au lieu d’une seule — les 12 et 13 juillet —, de façon à présenter plus de spectacles et plus de groupes punk, rock et metal.

Alors que le Championnat de l’Est canadien de bobsleigh et de skeleton était auparavant jumelé au Championnat des hommes forts et des femmes fortes amateurs, les deux événements seront désormais autonomes ; le premier se tiendra le 4 août, alors que le second aura lieu le 7 septembre.

Du côté musical, maintenant organisés par la Maison de la culture, les Mercredis chauds se dérouleront du 3 juillet au 21 août. Le programme complet sera dévoilé prochainement.

Jessica McMaster fait remarquer que le calendrier estival est dorénavant moins concentré, et donc mieux équilibré. En créant des événements distincts, ceux-ci profitent du même coup d’une meilleure visibilité, affirme-t-elle.

Selon la dame, tout cela apporte beaucoup de vitalité à Waterloo. « Les activités se déroulent non seulement à plusieurs endroits de la municipalité, mais il y a toujours quelque chose qui se passe. »

« Cinquante pour cent de notre clientèle vient à vélo. Notre plus grand défi est d’attirer ces gens et de leur faire vivre des expériences. On adapte et on diversifie nos activités pour mieux les retenir chez nous. »

Mme McMaster se réjouit d’ailleurs de pouvoir compter sur un milieu de plus en plus engagé. « Depuis un an et demi, on sent un réel enthousiasme. Les commerçants et les citoyens réalisent l’importance de leur rôle dans l’accueil des touristes. Ce sont vraiment nos ambassadeurs. »