Des milliers de comprimés de méthamphétamine et plusieurs kilos de produits chimiques ont été saisis par les policiers lors du démantèlement d'un laboratoire de production de drogues de synthèse à Farnham.

Des milliers de comprimés saisis à Farnham

Des milliers de comprimés de méthamphétamine et plusieurs kilos de produits chimiques ont été saisis lors du démantèlement d'un laboratoire de drogues de synthèse aménagé dans un garage à Farnham.
Le démantèlement du laboratoire clandestin, amorcé mardi par le Module de la lutte aux drogues de synthèse de la Sûreté du Québec et Santé Canada, s'est poursuivi mercredi. La délicate opération risque possiblement même de s'étirer jusqu'à jeudi. Toutes les précautions sont prises puisqu'un tel laboratoire contient de nombreux produits chimiques et des solvants volatils. 
Les policiers ont mis la main sur des milliers de comprimés de méthamphétamine et plusieurs kilos de produits chimiques sous différentes formes, c'est-à-dire liquide, en pâte et en poudre. Environ 4000 $ ont également été saisis par les policiers. 
Selon les informations obtenues par La Voix de l'Est, il semble que le garage de la rue Arbour, situé dans un paisible quartier résidentiel, servait de lieu de production et de transformation, mais les comprimés n'étaient pas encapsulés sur place. 
L'opération menée par l'Escouade régionale mixte de Granby visait toutefois qu'un seul endroit pour le moment, mais l'enquête se poursuit. 
Un des occupants, Benoit Decelles, 40 ans, a été accusé de possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic. Une femme de 42 ans a également été arrêtée, mais elle a été remise en liberté au terme de son interrogatoire. Aucune accusation ne sera déposée contre elle pour le moment.
Le laboratoire est relié au crime organisé, mais les policiers n'ont pas élaboré davantage sur ces liens mercredi. Rappelons qu'une trentaine de policiers de diverses unités ont pris part à l'opération.