La Voix de l’Est
Au Québec, plus de 26 000 patients seront privés de l’un de ces deux médicaments qui jouent un rôle de stabilisateur dans le traitement des maladies chroniques telle que la polyarthrite rhumatoïde, soit le Plaquenil ou le Aralen.
Au Québec, plus de 26 000 patients seront privés de l’un de ces deux médicaments qui jouent un rôle de stabilisateur dans le traitement des maladies chroniques telle que la polyarthrite rhumatoïde, soit le Plaquenil ou le Aralen.

Des malades chroniques privés de leur médicament

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Florence souffre de polyarthrite rhumatoïde depuis 2013. À 32 ans aujourd’hui, sa maladie est enfin contrôlée et stabilisée depuis quelques années, et elle a pu reprendre une vie active. Elle travaille aujourd’hui à temps plein, elle a de jeunes enfants. Mais avant d’en arriver là, elle a énormément souffert. Il lui a fallu six années d’essais de différents médicaments avant de trouver « la bonne recette médicamenteuse » pour que la douleur se calme enfin.