Le coordonnateur du RJÉ Jean-Jacques Marcil (à droite) a apprécié l’accueil de la Ferme Héritage Miner et du jardinier François Lamontagne (au centre).

Des jardiniers élargissent leurs connaissances à la Ferme Héritage Miner

La Ferme Héritage Miner a reçu la visite du Regroupement des jardiniers écologiques du Québec. L’accueil, samedi, d’une trentaine de membres de l’organisme a été l’occasion de parler jardinage, soit, mais également de présenter la ferme aux nouveaux venus.

Le Regroupement des jardiniers écologiques, qui rejoint des dizaines de membres à travers de la province, a choisi de commencer sa tournée estivale à la ferme Héritage Miner. « Chaque année, on fait des visites de terrains. Parfois, nous visitons des jardins privés de nos membres et parfois ce sont des organismes, des jardins collectifs et communautaires », souligne le coordonnateur et fondateur de l’organisme, Jean-Jacques Marcil.

Le choix de la ferme Héritage Miner par le RJÉ s’explique par la qualité du travail qui y est fait, mais également pour des raisons logistiques. « Le RJÉ est particulièrement actif dans la région. La plupart de nos membres sont en Montérégie, moi-même je suis à Shefford », explique-t-il.

Pour les jardiniers amateurs, la visite était l’occasion de découvrir les lieux ou de fraterniser avec d’autres amateurs.

« Je suis de Granby et je connais bien la ferme. François [Lamontagne, jardinier de la FHM] est une référence à Granby et lorsque j’ai des questions, il peut y répondre. Par contre, je ne connaissais pas le regroupement et c’est agréable de discuter avec eux », assure Jocelyne Bernier.

Le jardin de la Ferme Héritage Miner compte sur l’aide d’une trentaine de bénévoles dont quelques-uns étaient présents pour la visite samedi. « Les gens me donnent un coup de main et c’est également un cours pour eux afin d’élargir leurs connaissances. Le partage du savoir est très important pour le Regroupement des jardiniers et c’est justement ce que nous faisons ici », précise François Lamontagne.

Culture ancestrale

En plus de faire pousser des fruits et légumes aux qualités gustatives reconnues, François Lamontagne et les bénévoles qui le secondent maintiennent et développent un volet de recherche à la Ferme Héritage Miner. Ils y cultivent notamment une variété ancestrale de maïs et de melon plus que centenaire.

Le jardinier de la FHM cultive également une quarantaine de variétés de tomates dont plusieurs sont méconnues des consommateurs.

M. Lamontagne maintient ainsi vivant le savoir-faire agricole lié à ces variétés délaissées au fil du temps.

Le jardinier travaille également à rendre les semences de ces plants ancestraux plus accessibles. Les personnes intéressées à obtenir des graines peuvent d’ailleurs contacter François Lamontagne.