La jeune Jade Archambault a été récompensée pour son implication bénévole.

Des initiatives communautaires soulignées

L'implication dans la communauté pour améliorer les conditions de vie des personnes en situation d'itinérance a été récompensée, vendredi soir, lors du gala du Groupe action solution pauvreté (GASP). Une adolescente, un groupe de croissance personnelle et un bénévole de longue date ont tous reçu un prix pour leur travail auprès de la communauté.
Âgée de seulement 16 ans, Jade Archambault a créé avec des amis de classe un groupe appellé JHL Communauté qui vise à regrouper toutes les initiatives communautaires et le bassin de bénévoles de l'école. Tout ça dans le but de les faire travailler ensemble.
JHL Communauté comprend cinq élèves de cinquième secondaire qui chapeautent une trentaine de bénévoles. Jade Archambault quittera l'école J-H Leclerc au terme de l'année scolaire, mais il y a de la relève pour prendre en charge l'organisation communautaire, assure-t-elle.
«Ça me rend fière de voir que tous les élèves qui ont le goût de se regrouper font des projets ensemble.»
Elle a reçu le prix jeunesse pour son implication dans la réalisation d'une dizaine d'activités sociales et communautaires, dont certaines ont eu un impact international. Elle étudie dans le programme d'éducation internationale (PEI) et a donc été amenée à donner de son temps.
«Plus on en fait, plus on a le goût d'en faire, a-t-elle dit en entrevue. Je veux aller dans le domaine du communautaire après le Cégep parce que c'est ce qui m'anime.» La jeune récipiendaire a signifié son intention de faire du bénévolat toute sa vie puisqu'elle a eu la piqûre.
Elle compte apporter à l'école le trophée Cercle de reconnaissance, un mandala conceptualisé par l'Atelier 19, qu'elle a reçu puisqu'elle n'est pas seule à s'impliquer.
Donner au suivant
Les Bontés divines de Granby, un groupe qui organise des conférences au profit de divers organismes, ont reçu une mention spéciale, dont le mandala est transmis d'un lauréat à l'autre. Le disque a été remis par des jardiniers du jardin collectif Richelieu au nom des Incroyables comestibles, qui avaient reçu cette mention l'an dernier.
Une fois par mois, le groupe se réunit et invite la population à assister à des conférences, par exemple sur la croissance personnelle, le cheminement et la spiritualité. Le tout sans connotation religieuse.
«Je suis honorée parce qu'on donne au suivant, a commenté la responsable Hélène Giroux. Plus de gens nous connaissent, plus de gens viennent nous voir et on remet plus d'argent à des organismes qu'on choisit. Ce sont les petites graines qui sont plantées qui font un jardin.»
Bénévole 45 ans
Le prix GASP, pour une implication de longue durée qui a eu un impact sur les personnes en situation de pauvreté, a été remis à Clément Archambault. Celui-ci s'est impliqué sur la scène internationale en offrant de l'aide alimentaire à des réfugiés d'Afrique du Sud et en appuyant la coopérative Noula pour la création d'emplois en Haïti.
Il a notamment participé à la création de SERY, en plus de s'impliquer pour la Nuit des sans-abri à Granby. M. Archambault est encore et toujours actif dans la communauté. Il l'est depuis 45 ans.
Les élus Pierre Breton, François Bonnardel et Pascal Bonin étaient tous présents et ont tous félicité Nicolas Luppens, du GASP, pour son dynamisme et son dévouement.