Le Service de police de Granby enquête à la suite de deux incendies qui ont éclaté à la même adresse à quelques heures d’intervalle seulement lundi.

Des incendies sous enquête

Deux feux ayant éclaté à quelques heures d’intervalle à la même adresse, lundi, font maintenant l’objet d’une enquête criminelle menée par le Service de police de Granby. Un technicien en scène d’incendie de la Sûreté du Québec a été mis à contribution pour faire la lumière sur cette affaire.

Les pompiers de Granby ont reçu un premier appel peu avant 16 h pour de la fumée qui s’échappait du garage attenant à une résidence située sur la rue Desjardins Nord. À leur arrivée, il y avait seulement de la fumée dans la maison. Le feu, qui se situait dans une pièce du sous-sol, s’est éteint par lui-même, explique Simon Boutin, directeur du Service des incendies de Granby. 

Les pompiers ont complété l’extinction. Ils ont quitté les lieux vers 17 h 45. 

Moins de trois heures après le premier incendie, une autre alerte a été lancée. Un voisin a avisé les pompiers lorsqu’il a vu des flammes à travers une fenêtre du rez-de-chaussée, à l’avant de la maison. « On a fait une application d’eau très rapidement, puis on a vérifié les points chauds », explique M. Boutin.  

Les dégâts sont considérables dans la maison dont l’intérieur devra possiblement être refait en totalité en raison de la fumée et de la chaleur qui se dégageaient du brasier. Les dommages sont évalués à au moins 50 000 $.

À la suite du deuxième incendie, les pompiers ont décidé de transférer l’investigation au Service de police de Granby. L’incendie est considéré d’origine suspecte, mais il n’a pas été possible d’obtenir davantage de détails à ce sujet mardi. 

La propriété a été surveillée par des policiers. Un technicien en scène d’incendie de la Sûreté du Québec s’est rendu sur les lieux mardi après-midi. Il épaulera les enquêteurs dans leur investigation afin de déterminer la cause du brasier.