Les différents panneaux couverts de «post-it» témoignaient lundi soir du bouillonnement d'idées engendré par la consultation publique sur le projet de réaménagement du centre-ville.

Des idées à profusion pour le centre-ville de Granby

Les Granbyens ne manquent pas d'idées pour dynamiser la principale artère commerciale de leur ville. Et ils l'ont prouvé lundi soir, alors que 170 personnes ont participé à la première des deux soirées portes ouvertes à l'hôtel Le Castel sur le projet de réaménagement du centre-ville.
Les différents panneaux thématiques préparés pour l'occasion et couverts de « post-it » en fin de soirée témoignaient de ce bouillonnement d'idées. Car les citoyens étaient entre autres invités à émettre leurs suggestions, commentaires et autres propositions par le biais de ces petits bouts de papier colorés : bleu pour «j'aime» et jaune pour «j'aime moins».
Les participants ont ainsi pu s'exprimer sur le centre-ville actuel, partager leur vision sur différentes thématiques (stationnement, sécurité des usagers, technologie, etc.) et commenter les quatre places citoyennes proposées (de la Famille, du Savoir, du Marché public et de la Chanson).
«Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde», a laissé tomber une Granbyenne, Suzanne Breton. Celle-ci avait préparé une liste d'idées à soumettre avant de se déplacer. Parmi ses suggestions: ajouter des photos des édifices historiques du centre-ville, installer une « fontaine à désirs » et décorer les vitrines vides des commerces. 
Une autre citoyenne, Pauline Gibeault-Duhamel, a pour sa part manifesté le désir que la piscine Miner reste ouverte, alors que la construction d'un nouveau centre aquatique est projetée sur une portion du parc Dubuc, près du centre sportif Léonard-Grondin. «Deux piscines, ça ne serait pas de trop à Granby. J'habite au centre-ville et je n'irai pas à la piscine à l'autre bout de la ville. Là, je peux y aller à pied», a-t-elle fait valoir. 
Avec les mains
L'atelier d'idéation, prévu dans le cadre de cette soirée, a aussi été populaire. Des places assises ont dû être ajoutées. Pas moins de 80 personnes y ont pris part. La mission des participants: créer, notamment à l'aide de figurines, les différentes places proposées, comme la place du marché public. À cette occasion, les citoyens, répartis en petites équipes, étaient ainsi invités à s'exprimer avec leurs mains, plutôt qu'avec des mots, tel que l'a formulé André Fortin, l'animateur de cette activité. 
La place du marché public s'est ainsi retrouvée avec un toit végétal, entre les mains d'une équipe. Cet espace «multi-usages» pourrait ainsi avoir d'autres vocations les jours où il n'y a pas de marché. Présentation de films de répertoire, de spectacles, de danse: les possibilités sont nombreuses, ont fait valoir les membres de l'équipe, des citoyens de tous âges et de divers horizons.
Le directeur du Bureau de projets de la Ville, Daniel Surprenant, ne cachait pas sa satisfaction. «Ça va super bien. Je m'amuse à dire qu'on a créé ce soir notre première place publique. Les gens parlent entre eux, échangent. C'est génial», a-t-il dit. 
Même enthousiasme du côté du maire de Granby, Pascal Bonin. «C'est la plus belle soirée que j'ai passée depuis que je suis en politique. Ça bouillonne d'idées. On écrit une belle page d'histoire. Ce soir, il y a une centaine d'architectes et de dessinateurs pour le projet du centre-ville», a-t-il lancé.
Après 
Alors qu'une deuxième soirée portes ouvertes est prévue ce mardi, à compter de 18 h, un important travail de tri d'idées et de commentaires attendra maintenant le groupe de travail formé pour ce projet.
«On va suivre la suite de très près. On va voir jusqu'à quel point la Ville va appliquer les idées», a affirmé Paul Morisset, membre du conseil de quartier deux à Granby. 
«L'initiative est excellente. Maintenant, qu'est-ce qu'on va faire de ces idées? C'est là le plus grand intérêt de l'exercice. On va voir comment les gens sont écoutés», a de son côté relevé Gilles Baron. 
Selon le directeur du Bureau de projets de la Ville, certaines idées émises au cours de cet exercice de consultation vont assurément « se regrouper ». Mais la population sera à nouveau consultée en avril afin que les scénarios à privilégier puissent être ciblés et, éventuellement, présentés au conseil municipal. Le budget du projet de réaménagement du centre-ville a été estimé à 15 millions $. Les deux tiers de cette somme sont toutefois prévus pour le renouvellement des infrastructures urbaines et les travaux de voirie. La Ville pourrait bénéficier de subventions pour ce volet des travaux.