Les responsables du Centre d’action bénévole de Saint-Césaire espèrent amasser­ plus de 4500 $ par la vente de hot-dogs.

Des hot-dogs pour manger toute l’année

La vente de hot-dogs permettra à des jeunes de Saint-Césaire de manger à leur faim. Pour une deuxième année consécutive, le Centre d’action bénévole (CAB) de Saint-Césaire organise ce samedi 20 octobre cette activité de financement qui a prouvé son efficacité pour assumer une partie des coûts du programme Cab-à-lunch.

Par ce programme, le CAB espère permettre à une vingtaine d’étudiants défavorisés de l’école primaire Saint-Vincent de manger toute la semaine à la cafeteria.

L’an dernier, 17 enfants ont reçu quatre dîners par semaine tout au long de l’année scolaire.

« L’école regarde dans les lunchs et cible les familles. Les jeunes vont à la cafeteria comme les autres, mais c’est le CAB qui paye la facture », explique la directrice générale du CAB, Karine Tremblay.

Cette approche permet d’éviter de discriminer les jeunes et de préserver leur anonymat, explique-t-elle.

La vente annuelle de hot-dogs permet d’assumer une bonne partie des coûts de ce programme. Cette année, les responsables du CAB aimeraient amasser, uniquement par la vente de hot-dogs, plus de 4500 $. En fonction de l’objectif qu’ils se sont fixé, ils évaluent qu’entre 10 000 et 12 000 $ seront nécessaires pour couvrir tous les frais.

L’an dernier, la vente de hot-dog avait permis d’amasser 3760 $ et le programme avait coûté près de 9000 $.

« Nous demandons aussi aux élus et aux entreprises de donner un coup de main. Chaque année il y a des nouveaux commanditaires qui s’ajoutent parce que le projet est de plus en plus connu. Jusqu’à présent, ça se passe bien parce que tout le monde est touché par la cause des enfants, mais on aimerait que toute la communauté se mobilise », espère la directrice générale.

Demande grandissante

Si les efforts de l’organisme mettent un baume dans la vie parfois difficile de ces quelques enfants, Karine Tremblay est consciente que de plus en plus de familles pourraient avoir besoin des services du Centre d’action bénévole.

« C’est sûr que les familles défavorisées sont de plus en plus nombreuses à Saint-Césaire », estime Karine Tremblay.

Celle-ci rappelle qu’un enfant qui a le ventre plein réussira mieux dans ses apprentissages.

Les hot-dogs seront vendus dans le stationnement du Centre du pneu et mécanique RSR, situé au 156, route 112. Il sera également possible de faire des dons pour ce projet le soir de l’Halloween puisque les étudiants emmèneront avec eux une tirelire du CAB.