Avec sa table de travail qui s’ajuste en hauteur, Aeria permet de travailler autant debout qu’assis et convient aux appartements ou condos plus grands de Devimco.
Avec sa table de travail qui s’ajuste en hauteur, Aeria permet de travailler autant debout qu’assis et convient aux appartements ou condos plus grands de Devimco.

Des espaces de travail exclusifs d’Artopex pour les projets de Devimco

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Artopex a développé trois espaces de travail exclusifs pour Devimco Immobilier, qui les inclura dans ses milliers d’appartements locatifs et condos actuellement en construction ou à venir ces prochaines années.

Ce type d’entente est une première, tant pour le fabricant de mobilier de bureau de Granby que pour Devimco. «C’est un nouveau marché qui s’ouvre pour nous», a lancé mercredi le président d’Artopex, Daniel Pelletier.

«C’est la première fois qu’on fait ça pour du mobilier, a également confirmé le président de Devimco Immobilier, Serge Goulet. C’est un produit spécial qu’on a développé de concert avec Artopex pour avoir quelque chose qui s’intègre parfaitement bien dans nos unités et qui soit fonctionnel en terme d’espace. On voulait un produit fait sur mesure.»

La pandémie — et le télétravail qu’elle a entraîné — est à l’origine de cette entente. «On pense que le télétravail est une tendance de fond, dit M. Goulet. C’est un phénomène qui va demeurer.»

Dans cette optique, le partenariat conclu avec l’entreprise granbyenne est appelé à s’inscrire dans le temps, croit Serge Goulet.

Il vise aussi à pallier l’absence d’un endroit dédié au travail, autre que la table de cuisine ou le divan du salon, alors que la tendance est aux espaces de vie plus petits, dit-il.

2000 unités

Devimco Immobilier planche actuellement sur une dizaine de projets, dont le Solar Uniquartier, à Brossard, ainsi que le Maestra, qui prévoit la construction de deux tours de près de 60 étages dans le quartier des spectacles à Montréal. Il «livre» en moyenne 2000 unités résidentielles par année, évalue M. Goulet.

L’Edmond propose une surface de travail rétractable et des espaces de rangement.

«On a encore plusieurs milliers d’unités dans nos cartons, dans le cadre de projets majeurs pas encore annoncés. On a donc un assez bon volume en avant de nous», note-t-il.

«Le volume qu’on peut aller chercher est intéressant pour nous, souligne pour sa part Daniel Pelletier. En même temps, ça répond à une nouvelle demande pour les acquéreurs de condos ou les locataires d’appartements locatifs.»

Cela s’inscrit en outre comme une suite logique aux nouvelles collections de bureaux pour la maison lancées par Artopex en juillet dernier, précise le président de l’entreprise.

Conception locale

Baptisés Nook, Edmond et Aeria, les espaces de travail développés en quelques mois à peine par les deux partenaires seront ainsi intégrés dans l’aménagement des projets immobiliers résidentiels locatifs de Devimco, dont les projets Nobel, Longueuil, Eolia et Alexander. Ils seront aussi offerts en option lors de l’achat d’unités dans plusieurs projets résidentiels en copropriétés.

L’unité murale compacte de Nook conviendra aux plus petits espaces de vie, tandis qu’Aeria, avec sa table de travail qui s’ajuste pour travailler autant assis que debout, est conçu pour les appartements ou condos plus grands. L’Edmond propose pour sa part une surface de travail rétractable et des espaces de rangement.

«C’est un nouveau marché qui s’ouvre pour nous», se réjouit le président d’Artopex, Daniel Pelletier.

Les produits sont fabriqués aux installations de la rue Vadnais à Granby, tandis que les chaises et tabourets qui les accompagnent sont confectionnés à l’usine qu’Artopex possède à Sherbrooke, précise Daniel Pelletier.

Ce dernier a par ailleurs récemment annoncé la conclusion d’un autre partenariat, mais cette fois-ci pour le marché des murs achitecturaux.