Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Quelques élèves de l’école primaire Jean XXIII montrent les illustrations qu’ils ont réalisées pour envoyer à des résidents de CHSLD, accompagnés d’une lettre.
Quelques élèves de l’école primaire Jean XXIII montrent les illustrations qu’ils ont réalisées pour envoyer à des résidents de CHSLD, accompagnés d’une lettre.

Des élèves d’Ange-Gardien s’adressent aux aînés

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Qui n’aime pas recevoir une lettre et un dessin réalisés par un enfant? Si vous répondez non, cessez de lire immédiatement.

Si oui, sachez que 73 élèves de l’école primaire Jean XXIII d’Ange-Gardien, en Montérégie, ont décidé d’alléger le quotidien plutôt terne de résidents en CHSLD en leur écrivant une lettre accompagnée d’un dessin de leur cru.

L’illustration représente une moitié du visage de chaque enfant et, de l’autre côté, des représentations de ce qu’il aime. «Ça va du hamburger au vélo de montagne», indique l’enseignante de 6e année Nathalie Sierro, qui a amorcé le mouvement auquel tous les élèves de 3e cycle de l’établissement de la rue Saint-Jean ont participé.

Mme Sierro s’est inspirée de son fils Jonas Rey-Sierro qui a démarré un projet similaire l’été dernier, Lettre pour toi. La population était alors conviée à écrire aux aînés. Avec Camille Maltais et Olivier Kennes Perras, ils ont permis à une soixantaine de personnes âgées confinées de recevoir une correspondance bienvenue.

L’un de ces échanges a d’ailleurs débouché sur une amitié entre une femme et une personne âgée qui n’avait eu aucune visite depuis mars. Ils se visitent maintenant de façon hebdomadaire.

«On m’a dit que ça a vraiment fait une différence et du bien aux résidents», dit Camille Maltais, une diplômée du Cégep de Granby qui étudie maintenant à l’université. «Et aux auteurs aussi!»

Réalité

Les lettres des élèves d’Ange-Gardien — toutes sans aucune faute, souligne Mme Maltais — contiennent des souhaits des Fêtes, une description des enfants et des mots d’encouragement pour les aînés. Elles ont permis aux élèves d’être sensibilisés à la réalité des CHSLD en temps de pandémie.

«Ils ont réalisé qu’il y a des gens près d’eux qui sont seuls», dit Nathalie Sierro.

Camille Maltais s’est chargée de distribuer la plupart des lettres, mardi, aux bénéficiaires du CHSLD Leclerc de Granby. Celles qui restent seront acheminées à une autre résidence, qui n’a pas encore été déterminée.