Le Zoo de Granby ouvrira ses portes pour l’hiver à compter du 26 décembre.

Des dinos aux lions, en passant par l’hiver

Le Village du Zoo de Granby a été bonifié pour créer une « ambiance festive », alors que la nouvelle saison hivernale débutera à compter du 26 décembre prochain. Il est aussi déjà prévu que les dinosaures seront de retour à l’été 2019, annonce le directeur général, Paul Gosselin.

La popularité de l’exposition Dinozoo ne s’est pas démentie au cours des deux dernières années, alors que des records d’achalandage ont été établis. « Il faut savoir quand s’arrêter. Mais ça ne sera pas de trop une troisième année. On a évalué que la demande est encore là. On s’est dit : pourquoi pas ? », fait valoir M. Gosselin.

Selon lui, les dinosaures grandeur nature et animés, qui font l’objet d’une location, étaient encore disponibles et l’aménagement peut encore, pour le moment, demeurer en place. L’été 2019 ne sera cependant pas celui des dinosaures, mais bien celui des lions, « le roi de la jungle, une espèce charismatique », lance le directeur général.

Un nouvel habitat, qui promet une plus grande proximité avec les lions, est en cours d’aménagement au coût de quelque 3 millions de dollars. « On va maintenant pouvoir les voir à l’année, ce qui n’est pas le cas en ce moment. On vise le zoo à l’année, il faut rendre nos animaux visibles à l’année », note Paul Gosselin.

Saison froide

D’ici à ce que les nouveautés de la saison estivale 2019 puissent être dévoilées, une nouvelle saison hivernale sera néanmoins lancée au lendemain de Noël.

Pour ajouter à l’ambiance, un château sera aménagé au Village, avec des glissades pour les enfants, laisse savoir M. Gosselin. « Il va y avoir de l’animation. On va même avoir une association avec les films Séville. Les mascottes des personnages de La Course des tuques vont être présentes sur le site », dit-il.

L’aménagement d’aires de repos avec de petits feux de camp, ainsi que la présence de naturalistes-interprètes avec des animaux font aussi partie de la recette du Zoo l’hiver. « Il y a toujours évidemment nos vedettes : les tigres, les léopards des neiges, les léopards de l’Amour, les wallabies, les macaques. Ça va encore être une belle saison hivernale », lance Paul Gosselin.

Selon lui, la saison froide est loin de freiner les ardeurs des visiteurs. « On commence à atteindre un niveau de notoriété intéressant. Il y a quatre, cinq ans, on accueillait 40 000, 45 000 visiteurs l’hiver. Là, on dépasse les 100 000 depuis deux saisons », dit-il.

Comme le Zoo sera, dans un avenir pas si lointain, accessible à l’année, il ouvrira ainsi ses portes le 26 décembre pour ne les refermer qu’à la fin octobre, à l’instar de l’année dernière. La direction souhaite trouver une façon originale d’animer le site et d’offrir une expérience nouvelle aux visiteurs en novembre et en décembre avant de prendre la décision de demeurer ouvert après l’Halloween, souligne Paul Gosselin.