La directrice de l'école La Chantignole, Véronique Barbeau, et celle de l'école la Moisson-d'Or à Saint-Alphonse, Annie Besson, ont reçu le défibrillateur qui sera installé dans leur école respective. Les appareils leur ont été remis par le président de l'Association des pompiers de Bromont, Christian Brunelle.

Des défibrillateurs cardiaques dans les écoles

L'Association des pompiers de Bromont, en collaboration avec de généreuses entreprises, a équipé les écoles primaires de Bromont et celle de Saint-Alphonse-de-Granby d'un défibrillateur cardiaque pour qu'elles soient prêtes à intervenir au cas où le pire scénario se présenterait.
Les directrices des écoles La Chantignole de Bromont et la Moisson-d'Or, à Saint-Alphonse, étaient tout sourire, jeudi, en recevant leur défibrillateur externe automatisé. Cet appareil est utilisé sur un patient victime d'un arrêt cardiaque pour le réanimer.
« C'est préventif. Ça va sauver des vies ! » lance, enthousiaste, Véronique Barbeau, directrice de La Chantignole. « Si une situation se présente, on sera équipé. On ne sera pas impuissant face à la situation et nous pourrons agir. »
« Je suis agréablement surprise. Wow ! Nous sommes rendus-là », se réjouit Annie Besson, directrice de l'école primaire de Saint-Alphonse-de-Granby. 
Toutes deux espèrent que cette initiative créera un effet d'entraînement. « En espérant que ça donne l'exemple à d'autres pour emboîter le pas », souhaite Mme Barbeau.
Celui du troisième établissement, soit l'école Saint-Vincent-Ferrier, dans le secteur Adamsville, sera quant à lui livré lundi.
Des entreprises généreuses
Cette initiative est celle de l'Association des pompiers de Bromont, qui a eu vent du désir d'une école de s'équiper d'un défibrillateur. Le papa d'un enfant qui fréquente un établissement scolaire de Bromont avait fait savoir à la direction de l'établissement, il y a trois ans, qu'il souffrait de problèmes cardiaques et qu'il craignait que son enfant puisse également en être atteint. Il avait alors demandé que l'école soit équipée d'un défibrillateur. 
La demande a eu des échos au sein des élus municipaux, en faveur du projet, ainsi que des membres de l'Association des pompiers de Bromont. Lors de son souper annuel de homard, en mai, des entreprises ont, après avoir entendu parler du projet d'implantation des appareils dans les établissements scolaires, manifesté à l'association leur désir d'en faire plus en achetant les défibrillateurs externes automatisés, explique son président, Christian Brunelle. Chacun de ces appareils a une valeur de 1600 $ avant taxes.
WR Transformateurs a payé celui qui sera installé dans l'école de Saint-Alphonse, Gestion André Nadeau a offert celui de l'école Saint-Vincent-Ferrier, alors que Bois Saxby et Tétrotech ont acheté celui de l'école La Chantignole. 
De son côté, l'association a assumé les taxes des appareils ainsi que les supports muraux dans lesquels ils seront installés pour ensuite être accrochés dans le secteur des gymnases de chaque école. 
Les trois établissements scolaires desservis par les pompiers de Bromont accueillent chacune entre 300 et 600 élèves. À cela s'ajoutent les citoyens qui fréquentent notamment les écoles La Chantignole et la Moisson-d'Or à l'extérieur des heures de cours pour participer à des activités- offertes par les loisirs.