Une conductrice a perdu le contrôle de sa voiture dans la route 137, à la hauteur de Granby, et a percuté un poteau d’Hydro-Québec vendredi après-midi.

Des conditions routières difficiles

Les conditions routières étaient difficiles, vendredi. Et elles s’annoncent pires samedi. En effet, tout un cocktail météo est prévu pour le début des vacances des Fêtes de nombreux Québécois.

La route 137, à la hauteur de Granby­, a été partiellement fermée à la circulation entre le 10e rang et le 11e rang à partir de 15 h 40, vendredi. Une conductrice a perdu le contrôle de sa voiture et a percuté un poteau d’Hydro-Québec, le sectionnant en deux. Les fils ont entravé les voies, si bien que la route a dû être fermée­ partiellement­ jusqu’à 18 h. 

La femme âgée dans la vingtaine a subi des blessures légères, mentionne le sergent Jean-Philippe Michaud, du Service de police de Granby.

Ce dernier appelle d’ailleurs à la prudence, les policiers de Granby­ ayant dû intervenir pour une quinzaine de sorties de route et d’accrochages vendredi. La Sûreté du Québec répertoriait quelques dizaines de sorties de route en Estrie. L’opération Dégivreur, qui mobilise les ressources lorsque les conditions routières sont mauvaises, a même été déclenchée sur l’autoroute 10 à Magog, indique le porte-parole de la SQ Stéphane Tremblay.

Risques de verglas 

L’état des routes est à surveiller ce week-end. D’ici samedi matin, entre trois et cinq centimètres de neige sont prévus. Toutefois, un système dépressionnaire apportant de l’air doux risque de changer la neige en verglas dans la matinée de samedi.

Environnement Canada a déjà émis des avertissements pour certains secteurs, dont l’Estrie et la Vallée-du-Richelieu. Montréal et le Centre du Québec pourraient également recevoir de la pluie verglaçante ou un cocktail météo neige-grésil-verglas.

Pour ce qui est de Québec et de l’est du Québec, entre 10 et 20 centimètres de neige sont attendus samedi. Les autres régions, notamment les Laurentides­ et l’Abitibi-Témiscamingue, seront épargnées.

Par ailleurs, une autre forte dépression s’approche du Québec­ en provenance des États-Unis pour la journée de Noël. Deux scénarios sont possibles, selon Environnement Canada. La tempête pourrait frôler le Québec et laisser des précipitations en Gaspésie et dans les Maritimes, ou elle pourrait remonter plus au nord et déverser d’importantes chutes de neige.