La Semaine du cidre permet de valoriser ce produit peu consommé encore au Québec, explique Marc-Antoine Lasnier, président des Producteurs de cidre du Québec et propriétaire de la Cidrerie Milton.

Des cidriculteurs conquérants

Au Québec, seulement 0,4 litre de cidre est consommé par personne par année. Comparativement à la bière, dont la moyenne de consommation est de 83 litres, c’est bien peu. C’est pourquoi les producteurs de cidre ne cessent de promouvoir leurs produits et qu’ils le feront de belle façon lors de la deuxième édition de la Semaine du cidre, du 30 avril au 6 mai.

Pour l’occasion, des producteurs de partout au Québec ouvriront leurs portes avec des activités spéciales, des bars et restaurants donneront une place plus importante aux cidres et des détaillants offriront des dégustations.

« Le premier but, c’est de faire parler du cidre. Au Québec, aujourd’hui, il se boit 0,4 litre de cidre par habitant par année, donc pendant le temps qu’on se parle, j’ai probablement pris la consommation annuelle d’une personne, mentionne Marc-Antoine Lasnier, président des Producteurs de cidre du Québec et propriétaire de la Cidrerie Milton, un verre de dégustation en main. C’est tout petit par rapport à la bière. Le cidre a à être connu. »

Ainsi, les cidreries participantes organiseront des événements spéciaux. Dans la région, à Rougemont, le Domaine Cartier-Potelle mettra en dégustation gratuite six cidres différents du 2 au 6 mai. Durant le week-end, la cidrerie offre 25% de rabais pour les cocktails à base de cidre. Toujours à Rougemont, la cidrerie Michel Jodoin offrira des dégustations gratuites de cidre avec accompagnement de croustilles et de bouchées de fromages et une visite guidée des installations, les 5 et 6 mai.

À la Cidrerie Milton, le 5 mai sera un Growlers Day. « C’est une journée où les gens peuvent venir déguster des nouveautés qui ne sont pas encore embouteillées, des produits qu’on peut juste retrouver en cruchons. Il y a huit lignes [de cidre en fût au bar], dont quatre régulières. Cette journée-là, on aura douze lignes spéciales avec des produits qu’on a en plus petites quantités, donc on ne peut pas les avoir à temps plein. » Tout au long de la semaine, M. Lasnier invite aussi les gens à venir déguster et manger fromages et charcuteries.

À Dunham, la cidrerie Val Caudalies offre la dégustation gratuite de ses cidres et accorde un rabais de 20% sur l’achat ceux-ci.

Les restos et les bars aiment le cidre
« Ce qui fonctionne beaucoup, ce sont les bars et les restaurants. Eux aiment vraiment travailler à partir du cidre, de servir du cidre. Il y a beaucoup de restos et de bars qui nous disent que le cidre est méconnu, qu’il n’est pas mis de l’avant à sa juste valeur. Malgré tout, il y en a de plus en plus en bar. Étrangement, la Rive-Sud est un gros bassin de producteurs de pommes et de producteurs de cidres, mais la grosse consommation de cidre se fait sur l’île de Montréal. Pourquoi? Je ne le comprends toujours pas. J’ose espérer que notre consommation va augmenter. »

À Montréal, le cidre prend d’assaut les lignes de boissons alcoolisées en fût en tout ou en partie lors d’au moins six événements dans autant de bars. Ces Tap Takeover durent d’une journée à une semaine, selon les endroits participants. « Le terme francophone c’est conquête des lignes, ce qui veut dire qu’on arrive, les producteurs, et qu’on branche nos produits chez un bar. Admettons qu’il y avait des bières, bien là ce sont les cidres qui sont branchés. Ça peut aller de quelques produits jusqu’à prendre toutes les lignes. »

Quant aux détaillants, ils sont nombreux à organiser des dégustations dans leurs installations, que ce soit des épiceries, des dépanneurs ou des succursales de la SAQ.

Déjà une cinquantaine d’événements
« La première année, mon objectif était super modeste, je visais quinze événements et on en a eu 51, ajoute M. Lasnier, qui a importé le concept des États-Unis et d’autres provinces canadiennes. Il y a eu un taux de participation super élevé, les producteurs étaient enthousiastes, puis les consommateurs aussi. À date, on a déjà une cinquantaine d’événements. »

Il invite par ailleurs les curieux à visiter le site web cidreduquebec.com où se trouvent tous les événements organisés dans le cadre de la Semaine du cidre. La liste devrait être bonifiée davantage au fil des jours.

De plus, il convie les gens qui vivront une «expérience cidre» à se photographier ou à croquer sur le vif leurs coups de coeur et à publier la photo avec le mot clic #jaimelecidreQc sur les médias sociaux pour courir la chance de gagner un certificat cadeau chez un producteur et un forfait VIP.