Une résidence en construction a été endommagée par un incendie. Les dommages se chiffrent entre 20 000 $ et 30 000 $.

Des chiffons imbibés de teinture à l'origine d'un incendie

Des chiffons imbibés de teinture à base d'huile d'abrasin sont à l'origine d'un incendie qui a endommagé une maison en construction à Bromont. Heureusement, le feu a été rapidement signalé aux pompiers qui l'ont maîtrisé en une heure. À la suite de cette intervention, les pompiers invitent les citoyens à la prudence lorsqu'ils utilisent de tels produits.
Un citoyen de la rue Yamaska a alerté les pompiers vers 6h35 en voyant de la fumée qui s'échappait d'une résidence en construction. Dix minutes plus tard, les premiers intervenants étaient sur place. Il a fallu environ une heure aux pompiers de Bromont, assistés par des collègues de Waterloo et Shefford, pour contrôler l'incendie. 
Le feu s'est déclaré dans les escaliers près du deuxième étage de la propriété qui devait être habitable dans quelques semaines. Les dommages ont été causés par la fumée et l'eau. Au moins 80 % du bâtiment a été épargné par l'incendie. Mais les dommages sont tout de même évalués entre 20 000 $ et 30 000 $. Les pompiers ont également protégé les outils en les couvrant de bâches pendant leur intervention, explique Hugo Brière, directeur du Service des incendies de Bromont, Brigham et Saint-Alphonse-de-Granby. 
Des chiffons imbibés de teinture à base d'huile d'abrasin sont à l'origine du brasier. Ceux-ci ont été laissés dans les escaliers et il y a eu une combustion spontanée. Ils avaient été utilisés dans la soirée pour teindre les escaliers. 
Les pompiers rappellent aux citoyens qu'il est primordial de lire attentivement le mode d'emploi de solvant, varsol et teinture, notamment, pour éviter toutes situations dangereuses, affirme Hugo Brière.
Lorsqu'on utilise un chiffon, par exemple, pour appliquer le produit, il devrait être nettoyé à l'aide d'eau après son utilisation et placé sur un séchoir métallique pour éviter toute combustion spontanée. Le chiffon peut également être déposé dans un contenant métallique comme on le fait avec les cendres d'un poêle, suggère le chef des pompiers. Si le chiffon n'est pas nettoyé, le produit peut finir par s'enflammer seul et provoquer un incendie.