Plusieurs champs de fourrage, de luzernes et de trèfles, par exemple, n’ont pas résisté aux intenses périodes de froid qui ont sévi l’hiver dernier. Les racines des plants sont mortes. C’est ce qui explique les couleurs brunâtres dans certains champs.
Plusieurs champs de fourrage, de luzernes et de trèfles, par exemple, n’ont pas résisté aux intenses périodes de froid qui ont sévi l’hiver dernier. Les racines des plants sont mortes. C’est ce qui explique les couleurs brunâtres dans certains champs.

Des champs brûlés par l’hiver

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Nourrir les vaches laitières et les bovins s’avérera encore difficile et coûteux cette année pour les producteurs de la région. Le pénible hiver, où se sont entremêlées des périodes de redoux et de froid, a eu comme conséquence de recouvrir leurs champs de fourrage de glace tuant les racines des plants. Résultat : plusieurs ont dépensé des milliers de dollars pour ensemencer à nouveau leurs champs.