Les finissants de secondaire 5 devront se relayer par groupes et respecter un horaire défini pour leurs remise de diplôme.
Les finissants de secondaire 5 devront se relayer par groupes et respecter un horaire défini pour leurs remise de diplôme.

Des cérémonies accélérées pour la remise de diplôme au secondaire

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Leur fin d’études s’est terminée en queue de poisson, mais les élèves de secondaire 5 auront droit à une cérémonie de remise des diplômes en bonne et due forme, quoique différente de celle de leurs prédécesseurs.

La forme et le déroulement de ces événements varieront selon les établissements, indique Paméla Blouin, coordonnatrice aux communications à la commission scolaire du Val-des-Cerfs, en Montérégie. Et les parents pourraient avoir à visionner le tout à distance dans certains cas.

Chose certaine, tous les finissants ne pourront se réunir en même temps dans leur école secondaire fermée depuis le 13 mars. Ils devront se relayer par groupes et respecter un horaire défini afin de recevoir leur diplôme et leur mortier, prendre les photos d’usage et quitter pour faire place aux suivants.

À l’école Jean-Jacques-Bertrand de Farnham, la cérémonie de remise de diplôme aura lieu ce samedi, tandis qu’à Joseph-Hermas-Leclerc, à Granby, ce sera le 22 juin. Cette date a été retenue puisque moins d’adolescents sont susceptibles de travailler un lundi soir, explique Marie-Claude Dicaire, directrice-adjointe pour le secondaire 5.

L’établissement de la rue Simonds Sud envisage de tenir l’événement à l’extérieur, s’il fait beau, puisque les parents ne sont pas admis dans l’école.

«On travaille pour faire quelque chose de significatif pour les élèves, dit Mme Dicaire. On veut qu’ils ressentent le moins possible les effets de la COVID-19 [sur leur remise de diplôme].»

Plusieurs points, dont l’horaire, restent à déterminer. Mais il est déjà entendu que les élèves ne pourront porter les traditionnelles toges cette année, car elles sont prêtées par le Cégep de Granby qui, lui aussi, a fermé ses portes en mars.

Feu roulant

Plus à l’ouest, les préparatifs vont rondement à l’école secondaire Paul-Germain-Ostiguy (PGO) de Saint-Césaire, qui fait partie de la commission scolaire des Hautes-Rivières.

Tout a été prévu pour les cérémonies qui se dérouleront les 17 et 18 juin: des groupes de six élèves, chacun accompagné d’au maximum deux personnes de leur entourage, se succéderont à la place publique avant de faire leur entrée sur scène. Tous devront respecter l’horaire établi et emprunter un chemin différent à leur entrée et à leur sortie.

«Ce sera un feu roulant!», dit Mireille Lussier, animatrice de vie culturelle et d’engagement communautaire. Contrairement à d’autres écoles secondaires, PGO a de nombreuses toges en réserve et ses quelque 75 finissants pourront chacun en porter une pour l’occasion. Elles seront ensuite placées «en quarantaine».

Ce n’est que la semaine dernière que le ministère de l’Éducation a donné le feu vert aux commissions scolaires pour que les écoles secondaires tiennent des remises de diplômes. Des galas Méritas ont également lieu ces jours-ci, mais ces cérémonies se font presque exclusivement de manière virtuelle.