Une boîte aux lettres a été décorée devant la Résidence Dunham. Elle est prête à recevoir le courrier des Fêtes pour ses résidents qui ne pourront voir leurs proches cette année.
Une boîte aux lettres a été décorée devant la Résidence Dunham. Elle est prête à recevoir le courrier des Fêtes pour ses résidents qui ne pourront voir leurs proches cette année.

Des cartes de souhaits pour enjoliver les Fêtes à la Résidence Dunham

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Une boîte aux lettres joliment décorée a été installée sous l’affiche de la Résidence Dunham. Son rôle sera de recueillir les cartes de souhaits pour les résidents qui ne pourront voir leurs proches cette année et qui n’ont pas pu les serrer dans leurs bras depuis des mois.

La résidence, située sur la rue Principale à Dunham, accueille majoritairement des aînés avec des troubles cognitifs avancés. Comme il est impossible de les confiner à leur chambre, les visites à l’intérieur n’ont pas été permises depuis le début de la pandémie de COVID-19.

«Il a fallu s’adapter. On a créé une grosse bulle à la résidence. C’est pour ça qu’on a été plus inventives», explique Roxanne Naud, copropriétaire de l'endroit depuis 2018 avec ses sœurs Emmanuelle et Alex-Sandra.

Mme Naud donne en exemple la construction d’une nouvelle galerie à deux mètres de celle déjà aménagée à l’avant de la résidence. Ainsi, les résidents pouvaient voir à deux mètres et à la même hauteur qu’eux leurs proches durant les journées plus chaudes. Les familles devaient réserver une plage horaire pour éviter les rassemblements.

Échange générationnel

Régulièrement, avant le début de la pandémie, des activités intergénérationnelles étaient organisées avec les enfants de l’école de la Clé-des-champs et les jardiniers de la Récolte des générations, à qui la résidence prête le terrain arrière pour jardiner. Rien de tout cela n’a pu avoir lieu depuis la mi-mars, pas même cet été entre les vagues de COVID-19.

Les enfants venaient notamment lire des histoires à leurs aînés, faire des bricolages ou encore des cartes de souhaits pour les différentes fêtes durant l’année. «On sait que c’est tout le temps apprécié. C’est vraiment émouvant ce que le contact avec les enfants amène. C’est important que les enfants ne nous oublient pas.»

Grand public

En premier lieu, les enfants de l’école ont été invités à écrire des cartes de Noël pour la clientèle de la Résidence Dunham. Puis, les trois sœurs ont pris exemple sur une autre résidence et ont élargi l’invitation au grand public avec une publication sur leur page Facebook.

«On a décidé de mettre la boîte aux lettres plus publique», note Mme Naud précisant qu’elle a été mise en évidence et décorée.

Le service de garde de l’école prévoit par ailleurs produire de ces cartes cette semaine, confie-t-elle. Les cartes seront partagées entre les vingt-quatre résidents. Une attention particulière sera portée à ceux qui n’ont pas de famille.

«Une de nos valeurs principales est de créer un échange entre les personnes de différentes générations, souligne Roxanne Naud. On essaie de faire un échange intergénérationnel dans le village et Dunham est le village parfait pour faire ça parce qu’il y a un gros sens de la communauté.»

Les cartes peuvent être déposées directement dans la boîte aux lettres ou envoyées par la poste à la Résidence Dunham. Elles auront droit à une période de quarantaine avant d’être livrées à leurs destinataires.