Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La classe de maternelle de Marie-Pier Durocher a concocté des cartes de Noël pour les résidents du CHSLD de Sutton.
La classe de maternelle de Marie-Pier Durocher a concocté des cartes de Noël pour les résidents du CHSLD de Sutton.

Des cartes de Noël qui réchauffent les cœurs

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Des « joyeux Noël » et des « je vous souhaite du bonheur » colorés égayeront le quotidien des 70 résidents du CHSLD de Sutton. Des cartes fabriquées avec amour par la classe de maternelle de Marie-Pier Durocher seront installées dans leur salle commune d’ici quelques jours.

« Je suis heureuse de faire la carte parce que les gens seuls doivent être tristes », a déclaré Viviane, une des 19 élèves ayant participé au projet de bricolage destiné à redonner un peu de joie aux résidents du CHSLD où travaille la sœur de Marie-Pier, Mélanie Durocher.

Marie-Pier enseigne à l’école des Bâtisseurs, à Granby, depuis trois ans. Il y a quelques semaines, elle a eu l’idée de faire un projet de création de cartes en classe, qui enseignerait du même coup aux élèves l’importance de penser aux autres à Noël, et de poser un beau geste pour les personnes isolées.

« Je trouvais ça important de les sensibiliser aux gens seuls pendant le temps des Fêtes, et de les encourager à leur offrir un petit quelque chose. De ne pas juste se centrer sur le négatif de la COVID. »

« Donner du courage aux gens seuls »

Les élèves, qui ont vécu une rentrée scolaire particulière, ont adoré l’expérience. « Savoir qu’il y avait un but, que leur création allait faire plaisir à quelqu’un, ça les a vraiment motivés et comblés. Ils étaient super contents d’offrir un cadeau à des gens qu’ils ne connaissaient pas! Ils savent qu’il y a des gens isolés, ils comprennent la tristesse. »

« Ça me rend heureuse de le faire », a dit Ariane. Pour Théo, ces cartes vont « donner du courage aux gens seuls ». « Les gens seuls n’aiment pas ça, lance Florence. Moi j’étais bien dans mon cœur quand j’ai fait la carte. »

L’enseignante se dit touchée d’avoir été témoin de leur altruisme et leur sensibilité. L’ambiance dans la classe était tournée sur le positivisme et sur l’entraide, mentionne celle qui désire transmettre à ses jeunes protégés de telles valeurs. Elle raconte par ailleurs qu’une élève a décidé de son propre chef d’offrir trois dessins aux résidents du centre.

Presque déçue de ne pas y avoir pensé avant, Marie-Pier compte bien remettre le projet en branle l’an prochain.

« C’est en faisant des activités qui font du bien et qui en plus feront plaisir à d’autres qu’on peut passer à travers tout ça. »

Les cartes de souhaits sont arrivées vendredi au CHSLD. Une fois leur quarantaine de quelques jours passée, elles seront installées dans la salle commune et égayeront le quotidien des résidents passant par là.

« Je suis contente, car les gens vont être heureux de recevoir nos cartes » a laissé tombé Angella.