La page Facebook du Service de police de Granby est mise à profit afin de renseigner les cyclistes sur les bons gestes à poser.
La page Facebook du Service de police de Granby est mise à profit afin de renseigner les cyclistes sur les bons gestes à poser.

Des capsules vidéos pour sensibiliser les cyclistes

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Le Service de police de Granby use d’ingéniosité pour informer les cyclistes des comportements sécuritaires à adopter. Des vidéos seront partagées sur la page Facebook du corps policier dans le but de faire respecter les règles en vigueur et éviter les accidents.  

«On constate que les cyclistes sont plus présents. Le sport est revenu en force avec la pandémie», souligne Caroline Garand, agente à la prévention et aux relations publiques et communautaires au Service de police de Granby.

«On fait des rappels sur la sécurité à vélo chaque année à cette période-ci, car il y a des accidents chaque année», ajoute-t-elle. Ces rappels se font cette fois-ci sous une nouvelle formule avec cinq courtes vidéos informatives qui seront mises en ligne dans les prochains jours.

Elles illustrent des consignes simples, notamment l’interdiction de pédaler sur le trottoir ou dans les parcs et l’obligation de respecter les panneaux et les feux de circulation. Cette campagne permet aussi aux policiers d’informer les citoyens de règles plus récentes comme l’interdiction de porter un ou deux écouteurs en se déplaçant à vélo, ce qui est en vigueur depuis 2018.

Ces infractions entraînent de façon générale des constats d’une valeur de 80 $ plus les frais habituels. Aucun point d’inaptitude n’est toutefois inscrit au dossier du cycliste.

Favoriser un partage sécuritaire de la route

Comme les cyclistes sont loin d’être les seuls à emprunter les rues, Caroline Garand mentionne que certaines capsules s’adressent davantage aux automobilistes. «On trouve aussi important d’informer les conducteurs de voiture puisque c’est une sécurité partagée», remarque-t-elle.

«Les policiers à vélo sont entrés en poste plus tôt cette année, le 1er mai», afin de débuter la sensibilisation, précise Mme Garand.

La porte-parole considère que les capsules diffusées en ligne permettront de rejoindre la population à plus grande échelle. «Une vidéo vaut mille mots», image la policière, qui compte bien utiliser cette formule à nouveau dans le futur.  

Avec la collaboration Florence Tanguay