Les grandes orientations du centre de services scolaire du Val-des-Cerfs seront bientôt décidées par un conseil d’administration, et non plus par des commissaires (photo).
Les grandes orientations du centre de services scolaire du Val-des-Cerfs seront bientôt décidées par un conseil d’administration, et non plus par des commissaires (photo).

Des candidats recherchés pour le futur CA de Val-des-Cerfs

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Les commissions scolaires francophones ne sont plus, vives les centres de services scolaires. Mais pour fonctionner, ils ont besoin d’administrateurs citoyens, dont l’appel de candidatures a été lancé cette semaine.

À Val-des-Cerfs comme ailleurs, cinq postes sont à pourvoir en tant que représentants de la communauté le futur conseil d’administration (CA) et cinq autres en tant que membres parents. Cinq autres postes sont finalement réservés à des membres faisant partie du personnel.

L’appel de candidatures est d’abord lancé pour les représentants de la communauté, qui doivent nécessairement habiter dans Brome-Missisquoi ou la Haute-Yamaska.

Les membres choisis devront détenir soit une expertise en matière de gouvernance, d’éthique, de gestion des risques ou de gestion des ressources humaines, une expertise en matière financière ou comptable ou en gestion des ressources financières ou matérielles, être issu du milieu communautaire, sportif ou culturel, être issu du milieu municipal, de la santé, des services sociaux ou des affaires, et pour le 5e poste être tout simplement âgé entre 18 et 35 ans.

«Je vois qu’il y a de l’intérêt (pour ces postes), indique le directeur général de Val-des-Cerfs, Eric Racine. Je m’attends à ce qu’il y ait plus de candidats que de postes offerts.»

Les candidats de la communauté intéressés ont jusqu’au 6 octobre à 16h pour remplir et acheminer le formulaire disponible sur le site internet du centre de services scolaire. Quant aux membres parents, les candidatures se feront après la première rencontre des conseils d’établissement des écoles, le 14 septembre, dont ils doivent obligatoirement faire partie tout en étant délégués au comité de parents.

Un candidat par nouveau district scolaire sera sélectionné. L’appel de candidatures pour les membres parents et employés se fera le 22 septembre.

«Ce serait le fun que les gens prennent le temps d’évaluer leur intérêt, dit M. Racine. L’éducation est l’avenir de notre société et une implication serait une façon de nous aider à amener notre centre de services scolaire à aller de l’avant.»

Quelle charge de travail?

Un poste au CA de Val-des-Cerfs représente une charge de travail d’environ 50 à 60 heures par année, mentionne le DG. Elle se déclinera en quatre à six rencontres annuelles d’environ cinq heures (cela inclut les assemblées publiques), plus le temps nécessaire à la lecture des documents pertinents.

«Mais ça reste une estimation parce qu’on ne l’a pas encore vécu», dit M. Racine. Chaque membre aura un droit de vote et occupera un mandat de trois ans.

Il s’agit de postes bénévoles, bien que des «jetons de présence» seront alloués à titre de dédommagement, tout comme le remboursement de certaines dépenses telles que les frais de déplacement. Le montant de ces compensations reste inconnu pour l’instant.

Et contrairement au défunt conseil des commissaires, le CA de Val-des-Cerfs ne se penchera que sur les grandes orientations du centre de services scolaire, soit le budget, le plan d’engagement envers la réussite ainsi que les règlements, politiques et demandes de révision de décisions.

La direction générale (qui reste seul porte-parole officiel), les directions d’école, les conseils d’établissement et le gouvernement bénéficient de pouvoirs accrus depuis la réforme scolaire initiée en février dernier avec l’adoption de loi 40.

Eric Racine entrevoit cette nouvelle forme de gouvernance comme «une opportunité de se redéfinir comme organisation», dit-il. «Je vois ça positivement.» Le CA doit être formé pour le 15 octobre et une première assemblée publique est prévue le 21 octobre, au centre administratif.