Six bâtiments, aux allures de mini-maisons, ont été installés sans permis sur le terrain du camping Aztec, à Granby, a appris La Voix de l’Est. Une situation que le propriétaire de l’endroit souhaite toutefois éclaircir, alors qu’il dit avoir vendu les terrains à des villégiateurs.
Six bâtiments, aux allures de mini-maisons, ont été installés sans permis sur le terrain du camping Aztec, à Granby, a appris La Voix de l’Est. Une situation que le propriétaire de l’endroit souhaite toutefois éclaircir, alors qu’il dit avoir vendu les terrains à des villégiateurs.

Des bâtiments installés sans permis au camping Aztec

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Six bâtiments, aux allures de mini-maisons, ont été installés sans permis sur le terrain du camping Aztec, à Granby, a appris La Voix de l’Est. Une situation que le propriétaire de l’endroit souhaite toutefois éclaircir, alors qu’il dit avoir vendu les terrains à des villégiateurs.

Une inspection a été réalisée cette semaine au camping Aztec, qui a autrefois porté les noms de Tropicana et d’Estrival, a confirmé le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Benoit Carbonneau.

Selon lui, non seulement les travaux ont été réalisés sans permis, mais ce type de construction n’est pas autorisé sur les terrains où leur présence a été constatée.

«Présentement, ce qui est autorisé, ce sont des sites de camping. Ils [les propriétaires du camping] pourraient vendre des lots, mais pour des véhicules récréatifs ou des tentes», précise-t-il.

Benoit Carbonneau affirme que le dossier sera transmis au service du greffe, qui communiquera avec le propriétaire. La démolition ou le déplacement des bâtiments n’est pas exclu. Un constat pourrait aussi être émis. Mais ce sera au greffe à déterminer des suites à apporter au dossier, au terme de son analyse, dit-il.

Cabanons

Le propriétaire du camping Aztec, Jean-Guy Sylvain, qui s’est porté acquéreur des lieux en août 2019, estime pour sa part que les nouvelles constructions n’ont rien à voir avec des mini-maisons.

«J’ai vendu des terrains. Ce sont des clients qui ont fait ça. C’est des genres de cabanons chalets sur pilotis qu’ils ont faits. Ils ne sont pas sur des solages. Et sur mes terrains à moi, je n’ai pas de mini-maisons», a réagi M. Sylvain.

Selon lui, les terrains vendus sont destinés à une occupation saisonnière.

Absent lors du passage de l’inspecteur de la Ville, Jean-Guy Sylvain avait bien l’intention vendredi de communiquer sans attendre avec l’administration municipale afin de faire la lumière sur la situation.

M. Sylvain, à la tête du Groupe JGS, notamment propriétaire d’Aztec RV Resort en Floride, a par ailleurs lancé l’automne dernier une procédure d’éviction auprès de résidants de maisons modulaires au camping qui occupent leur maison à l’année.

Il affirme avoir investi un minimum de 3 à 4 millions $ depuis qu’il a fait l’acquisition du camping Aztec de Granby. Il dit en outre y avoir vendu une trentaine de terrains.