Les photographes Julie Catudal, Karine Brunelle, Rébecca Vandal et Mélissa Bernard unissent leur talent à l’occasion de l’événement Une pose pour le rose au profit du cancer du sein, le 8 avril prochain.

Des artistes s’unissent pour la cause

Elles sont quatre et partagent la même passion : la photographie. Elles ont décidé d’unir leur talent au profit de la lutte contre le cancer du sein, en participant à Une pose pour le rose, le 8 avril prochain.

Les photographes Julie Catudal, Mélissa Bernard, Karine Brunelle et Rébecca Vandal accueilleront les femmes le temps d’un cliché à l’occasion d’une journée qui se déroulera sous le signe du cocooning. « Les femmes vont venir se faire prendre en photo pour avoir un beau portrait d’elle-même et pour se faire dorloter. On veut que ce soit une belle journée, un beau moment », explique Julie Catudal, dont ce sera la première participation.

Une pose pour le rose en est à sa deuxième année. L’instigatrice du projet destiné exclusivement aux femmes est une photographe du Saguenay. Son idée : photographier des femmes en échange d’un don et remettre les sous au profit du cancer du sein. Pas moins de 80 photographes des quatre coins du Québec ont participé à ce grand happening en 2017, ce qui a permis d’amasser 70 000 $.

L’instigatrice du concept qui a fait boule de neige relance son initiative cette année et elle profite de la Journée internationale des femmes, ce 8 mars, pour annoncer le retour de l’événement. Jusqu’à présent, 120 photographes ont confirmé leur participation, dont le quatuor de Granby.

« La cause du cancer du sein, ça nous touche toutes en tant que femme. Et j’adore faire des photos. De pouvoir relier les deux ensemble, c’est une belle idée, un beau projet. Et d’embarquer dans un gros mouvement comme ça, c’est l’fun », estime Julie Catudal.

Les femmes qui voudront être photographiées devront faire un don de 20 $ en échange d’une photo qui leur sera acheminée par courriel. L’argent sera remis en totalité à la cause. Les participantes seront accueillies au studio situé au local 202 de l’Impérial Loft, rue Cowie, entre 10 h et 16 h 30.

Non seulement elles prendront la pose, mais elles auront également l’opportunité d’être coiffées et maquillées — moyennant un don de 10 $ supplémentaire par service — grâce à la participation de huit professionnelles. « Offrir un portrait à 20 $, ce n’est pas cher. Ça dure quelques minutes et en plus, tu peux te faire maquiller et coiffer », estime Julie Catudal.

Des breuvages et bouchées seront également offerts par le restaurant Bonthé de Granby.

Les quatre photographes se sont fixé pour objectif de photographier chacune 30 femmes ce jour-là, ce qui permettra de remettre plus de 2400 $ au cancer du sein via la Société canadienne du cancer.

Les femmes intéressées à participer doivent contacter l’une des photographes afin de prendre rendez-vous.

D’autres photographes
Le mouvement gagne d’autres studios de photographie de Granby et de la région. Les photographes Cathy Jones et Jessika Martel proposeront également des séances, le dimanche 8 avril de 9 h à 12 h 30. Après la prise des photos, les femmes pourront prendre une bouchée et piger un cadeau. L’activité se déroulera au 164, rue Cowie, local 328, à Granby.

Les photographes Jessika Robert de Granby, Stéfany Mc Lean de Farnham et Karine Goyette de Cowansville embarquent aussi dans le mouvement.

Les femmes intéressées à poser pour cette occasion peuvent consulter le site web Une pose pour le rose afin de connaître toutes les photographes participantes ainsi que leurs coordonnées. Elles peuvent également avoir un aperçu du type de photos prises par la professionnelle.