Le président d’Aviation connection, Camil Dumont, présente l’un des châssis qui serviront de base aux élèves du Programme de formation en aéronautique.

Des ailes pour les élèves de Massey-Vanier

Le prochain spectacle aérien de Bromont aura une touche scolaire puisque des élèves de Massey-Vanier y participeront, accompagnés des avions téléguidés qu’ils auront fabriqués.

C’est dans cette école secondaire de Cowansville que le programme de Formation en aéronautique piloté par l’organisme Aviation connection a pris son envol en janvier 2018.

Les premiers inscrits à ce cours gratuit en sont aujourd’hui à planifier la création de leurs premiers engins de 12 pouces d’envergure.

Pour ce faire, ils peuvent compter sur l’aide des étudiants en Techniques d’usinage et de soudage du Campus Brome-Missisquoi, qui ont fabriqué les châssis en aluminium sur lesquels les futurs avions seront bâtis.

Ces gabarits, conçus par Antoine Moreau, président de l’entreprise MAD Aerospace, ont été officiellement présentés lors d’une conférence de presse tenue à l’école Massey-Vanier, mardi

Le soutien de la commission scolaire du Val-des-Cerfs et de nombreux partenaires « ont permis à Aviation connection de poser les fondations d’un programme orienté vers la découverte des sciences (technologie et ingénierie) qui gagnent en popularité auprès des écoles à travers le Québec », a déclaré le président de l’organisme, Camil Dumont.

Besoins

Une quinzaine de châssis seront nécessaires à la prochaine année scolaire pour combler les besoins des élèves qui auront atteint les deuxième et troisième années de la formation.

Le programme parascolaire d’Aviation connection est maintenant suivi par 250 élèves fréquentant cinq écoles secondaires du Québec.

En Montérégie, il est offert à Massey-Vanier, Jean-Jacques-Bertrand (Farnham) et Joseph-Hermas-Leclerc (Granby).

Les avions téléguidés se feront compétition en septembre prochain à l’aéroport Roland-Désourdy de Bromont afin de savoir lequel pourra transporter la plus grande charge, une tâche reproduisant les « contraintes avec lesquelles les ingénieurs travaillent », souligne M. Dumont.

Aviation connection travaille aussi à un partenariat avec l’École polytechnique de Montréal pour élaborer des engins faits à partir de matériaux plus écologiques.