La deuxième mouture du programme Jeune COOP de J’entreprends la relève a permis à 15 jeunes de vivre une première expérience de travail.
La deuxième mouture du programme Jeune COOP de J’entreprends la relève a permis à 15 jeunes de vivre une première expérience de travail.

Des ados au service de la communauté

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
La deuxième mouture du programme Jeune COOP, de l’organisme J’entreprends la relève, qui souligne la persévérance de 15 jeunes entrepreneurs âgés de 11 à 17 ans, s’est terminée sur une note positive.

Cet été, une quinzaine de jeunes de la région ont mis sur pied une coopérative de services, et ont ainsi acquis une première expérience de travail et perfectionné leurs qualités en entrepreneuriat. Sans oublier que cette aventure leur a apporté des connaissances sur le marché du travail.

Ils ont pour noms Éléonore Labrie, Ismael Diallo, Killiane Langis, Sébastien Bélanger, Zoé Barriault Beauregard, Loic Fleury, Chelsey Jalbert, Rosanne Larochelle, Émile Girard, Matthew Cusson, Emily St-Jean, Juan Manuel Sutachan Rincon, Andrew Pelletier Bouchard, Mia Gilbert et Clarisse Gladu.

Qu’il s’agisse de tondre le gazon, de promener des chiens ou de laver des vitres, les jeunes ont offert leurs services aux citoyens de Cowansville.

La gestion, l’organisation, le marketing, l’élaboration des règlements, le salaire, bref, tous les aspects étaient pris en charge par les participants, avec l’aide des coordonnatrices Roxanne Darby et Marybel Daigle Dubé.

Différents comités ont été créés au sein de la coopérative, qui ont travaillé en collaboration avec des entrepreneurs et des partenaires locaux, notamment la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard.

« L’objectif était de faire un transfert de leadership. Au début, on prenait plus les commandes, puis on a tranquillement transféré le lead aux jeunes, indique Marybel Daigle Dubé. C’était eux au bout de la ligne qui prenaient les décisions. »

S’adapter

En ce temps de pandémie, les jeunes ont dû redoubler d’efforts pour s’adapter et trouver différentes solutions afin d’atteindre leurs objectifs et de veiller au bon fonctionnement de leur coop.

« Cet été, on était plus limité au niveau des services. Mais ils ont bien fait ça », poursuit Mme Daigle Dubé, coordonnatrice au programme pour un deuxième été.Cet été, le projet Jeune COOP a généré 11 800 $ de revenus, 12 types de contrats différents, 737,50 heures travaillées et 482,50 heures de gestion.

Ce programme estival, accueilli par la Ville de Cowansville pour une deuxième année, sera de retour à l’été 2021. Jeune COOP commence à prendre les demandes de services dès le mois de mai. Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site Web de J’entreprends la relève, section Jeune COOP, pour remplir le formulaire en ligne.