L’ancienne usine Filtex située à Sutton

Démolition de l'ancienne usine Filtex: prise 2 pour l’appel d’offres

La Ville de Sutton relance son appel d’offres pour procéder au désamiantage et à la démolition de l’ancienne usine Filtex. Le premier appel de soumissions, lancé en février, a été annulé parce qu’il était incomplet. La deuxième version a été annoncée la semaine dernière.

Le premier cahier de charge de l’appel d’offres, qui renferme toutes les informations et les données du travail à exécuter, manquait de précisions sur des aspects techniques, explique Pierre Largy, directeur général de la municipalité. Les responsables du dossier s’en sont aperçus et ont annulé l’appel d’offres avant que des soumissions ne soient déposées, a-t-il dit.

M. Largy n’a pas voulu préciser quelles données techniques manquaient dans le premier appel d’offres. Il a toutefois indiqué que l’immense usine, dont les bâtiments couvrent 2416 mètres carrés (26 000 pi2) de superficie, ne renferme pas beaucoup d’amiante. Une bonne nouvelle, selon lui. « On parle d’une petite quantité d’amiante, très isolée », a-t-il dit.

Les entreprises ont jusqu’au 5 juin pour soumettre une soumission. Les travaux à réaliser sont estimés à 540 915 $. Aucun échéancier n’est prévu pour les travaux si ce n’est qu’ils doivent être exécutés avant la fin de l’année, a dit M. Largy.

Réflexion collective

L’avenir du terrain où se trouve l’ancienne usine Filtex continue d’alimenter les discussions. Le conseil n’a pas encore statué sur ce qu’il entend faire. Une réflexion collective pour le réaménagement du site, à un jet de pierre du centre-ville, aura lieu, a dit M. Largy.

« Le conseil veut évidemment consulter la population. L’idéal serait qu’un consensus se dégage », a-t-il indiqué mercredi en entrevue.

Une des options proposées consisterait à confier un mandat à une université pour proposer des idées et des concepts d’aménagement pour le terrain. Le conseil est ouvert à cette proposition, a dit M. Largy.

Par ailleurs, le Regroupement pour l’environnement à Sutton poursuit son travail pour convaincre le conseil de créer un comité consultatif en environnement. Deux de ses représentants, dont Michel Laflamme, ont rencontré la semaine dernière les membres du conseil pour plaider leur point. Ils feront part de leurs discussions lundi lors de la réunion de leur groupe.

Dans une publication sur la page Facebook de Sutton Ami, M. Laflamme invite les citoyens à faire part au Regroupement de leurs cinq priorités environnementales qu’ils aimeraient voir adoptées par la Ville de Sutton. M. Laflamme n’a pas répondu à notre demande d’entrevue.

La création d’un comité consultatif en environnement est discutée au conseil, confirme le directeur général. Il a noté que le comité consultatif en urbanisme de la Ville considérait déjà les aspects de développement durable durant l’analyse des dossiers soumis.