Délit de fuite sur l'autoroute 10

Un automobiliste impliqué dans un délit de fuite sur l’autoroute 10 à Bromont, jeudi soir, fera face à la justice. Il est non seulement soupçonné d’avoir provoqué une collision et d’avoir pris la fuite, mais également d’avoir conduit en état d’ébriété.

L’individu âgé de 25 ans circulait sur l’autoroute en direction est lorsqu’il aurait tenté une manœuvre de dépassement, vers 23 h 45. C’est à ce moment qu’une collision s’est produite avec une autre voiture, à la hauteur du kilomètre 80. Les deux véhicules ont terminé leur route en bordure de la chaussée. 

Blessé, le conducteur a abandonné sa voiture et a pris la fuite à pied. Un ratissage du secteur a été effectué par les policiers dépêchés sur place. Un maître-chien a également été mis à contribution, mais sans succès. L’individu a finalement été arrêté plus tard, au terme d’une enquête, dans une résidence de Shefford, explique la sergente Ingrid Asselin, porte-parole du la Sûreté du Québec. 

L’individu a été transporté à l’hôpital pour soigner des blessures mineures. Soupçonné d’avoir conduit en état d’ébriété, il a dû fournir un échantillon sanguin qui permettra d’établir son taux d’alcoolémie. Il a d’ailleurs été arrêté par les policiers, puis remis en liberté avec une promesse à comparaître ultérieurement. Il s’expose à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et de délit de fuite. 

La conductrice impliquée dans la collision, une sexagénaire de Shefford, a également subi des blessures. Sa vie n’est pas en danger. Elle a été traitée par les ambulanciers qui l’ont transportée au centre hospitalier. 

Un technicien en scène d’accident s’est rendu sur les lieux du délit de fuite. L’autoroute n’a pas été complètement fermée durant l’intervention des policiers, mais il y a eu quelques entraves à la circulation.