Les dirigeants de la ferme Josef Hüsler à Farnham ont jusqu'au 15 août pour faire des travaux correctifs sur les berges de la rivière Yamaska.

Délai de 15 jours accordé à la ferme Josef Hüsler

La ferme Josef Hüsler a obtenu un délai supplémentaire de 15 jours pour réaliser des travaux correctifs sur des berges de la rivière Yamaska. Une émission tardive du permis pour entreprendre les travaux explique le délai.
La MRC Brome-Missisquoi a reçu la demande de permis de l'entreprise du maire de Farnham le mardi 12 juillet. Simon Lajeunesse, responsable de l'émission de permis, était toutefois en vacances. Il a accordé le permis à son retour, la semaine dernière. «Nous avons des effectifs réduits durant la période estivale. Ça peut prendre un peu plus de temps avant qu'on donne les permis. Ce sont des choses qui arrivent», a indiqué M. Lajeunesse, coordonnateur régional des cours d'eau.
La ferme Josef Hüsler avait initialement jusqu'au 1er août pour terminer les travaux. Prolonger le délai n'a rien d'exceptionnel, a dit M. Lajeunesse. «Il arrive que pour X, Y ou Z, on doive reporter le délai. Dans ce cas-ci, l'entreprise collabore bien. Elle a respecté toutes les exigences jusqu'à maintenant.»
Ses dirigeants avaient jusqu'au 25 mai pour informer la MRC qu'elle allait faire les travaux correctifs et jusqu'au 1er juillet pour lui fournir un plan d'intervention.
L'entreprise laitière du chemin Magenta s'est vu remettre un constat d'infraction le 11 mai. Une inspection de la MRC et de la Ville de Farnham a révélé que des travaux avaient été faits sur des berges de la rivière Yamaska qui borde la propriété agricole. Les travaux ont été effectués sans qu'un permis ait été donné à cette fin. La MRC a donné un constat d'infraction.
Le permis accordé la semaine dernière par la MRC prévoit des travaux de stabilisation des berges. Un remblai sera enlevé, une membrane en géotextile sera déposée et un empierrement la recouvrera. La pente de talus sera aussi adoucie, a énuméré M. Lajeunesse.
M. Hüsler avait à l'époque plaidé la bonne foi, soulignant que des problèmes d'érosion affectaient cette partie de son terrain, d'où les travaux d'excavation réalisés. Il est propriétaire de l'entreprise avec ses quatre enfants.