Francine Ducas, co-fondatrice du Défi Cyclo-myélome, Dr Richard LeBlanc, hématologue et oncologue médical à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, et professeur agrégé de clinique à l’Université de Montréal, Marie-Lyne Joncas, porte-parole du Défi Cyclo-myélome, Guy Ménard, participant et beau-père de Marie-Lyne Joncas, et Maryse Bouchard, co-fondatrice du Défi Cyclo-myélome

Défier le myélome un kilomètre à la fois

Le myélome multiple est un cancer méconnu pour lequel aucun traitement curatif n’existe. C’est pour cette raison que depuis sept ans, deux survivantes de la maladie, Francine Ducas et Maryse Bouchard, tentent de sensibiliser la population et d’amasser des fonds pour la recherche à l’aide du Défi Cyclo-myélome.

Quelque 110 cyclistes sont attendus le 25 mai prochain à l’Érablière Domaine de l’Artisan à Brigham pour pédaler 60 ou 90 km à travers les villes de Brigham, Farnham, Bedford, Sainte-Sabine et Saint-Armand.

L’équipe du Défi peut compter pour la toute première fois sur une porte-parole : l’humoriste et comédienne, Marie-Lyne Joncas, pour qui cette maladie a une signification toute particulière.

Guy Ménard, le beau-père de Marie-Lyne, est atteint du myélome multiple depuis trois ans. Ce dernier est un avide cycliste depuis plus de 20 ans et il pédalera en compagnie de son épouse Denise de Launière.

« Quand les fondatrices du Défi Cyclo-myélome, Maryse Bouchard et Francine Ducas, m’ont demandé si je voulais être leur porte-parole, j’ai accepté sans hésitation. En fait, pour tout vous dire, j’espérais qu’elles me le demanderaient », explique Marie-Lyne.

« Le myélome regroupe une communauté de chercheurs, de personnel médical et de bénévoles chevronnés qui travaillent très fort pour aider les patients et leurs proches dans le but d’améliorer leur qualité de vie. Je suis fière de pouvoir contribuer à ma façon et d’ainsi aider à défier le myélome », poursuit-elle.

Grâce à son aide et à sa visibilité médiatique, Maryse souligne que l’implication de Marie-Lyne a grandement aidé à créer un engouement autour de l’événement. L’humoriste a entre autres amassé de l’argent en participant aux émissions La Guerre des Clans et Le Tricheur. Jusqu’à présent, un montant de 68 800 $ a été amassé sur un objectif de 75 000 $.

Symptômes

Le myélome résulte de l’accumulation de cellules anormales dans la moelle osseuse. Les symptômes peuvent aller de l’anémie, à des problèmes rénaux et même attaquer les os. Selon Maryse, chaque personne atteinte développe ce cancer incurable, mais contrôlable d’une différente façon.

« C’est difficile à traiter et les symptômes sont différents pour chacun », dit-elle.

La Bromoise a reçu une autogreffe de cellules souches et une autre de son frère.

« J’ai eu un rejet de ses cellules, donc maintenant, je prends des immunosuppresseurs, explique-t-elle. J’ai quand même une vie normale, mais j’ai des contraintes alimentaires. Par exemple, les aliments crus ne sont pas compatibles avec les immunosuppresseurs. »

Encore aujourd’hui, les causes du myélome multiple demeurent inconnues. « Alors pour nous la recherche, c’est primordial et c’est comme ça qu’on va vaincre ce cancer », poursuit-elle.

Les fonds collectés par le biais du Défi Cyclo-myélome sont remis à la Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l’Université de Montréal à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont dirigée par le Dr Richard LeBlanc.

Fondée en 2013 par Maryse et Francine, l’activité cycliste a amassé à ce jour plus de 350 000 $ au profit de la recherche sur le myélome multiple. Chaque jour, huit Canadiens sont diagnostiqués d’un myélome.

L’inscription au Défi est de 60 $ par personne. Elle inclut un lunch, une boisson et une collation. On peut s’inscrire sur le site Web : cyclomyelome.org jusqu’au 10 mai 2019.