Défi têtes rasées: démonter les stéréotypes.

Je ne me suis jamais sentie aussi féminine que depuis mon rasage. La féminité prend une autre dimension, une profondeur. Privée de ses charmes capillaires, elle doit s'exprimer dans le regard, la démarche, l'attitude. Elle devient «vécue», et non plus «paraître». Bien que j'aie toujours été libre-penseuse, mon rasage m'a permis de me débarrasser de bon nombre d'idées préconçues, de stéréotypes sur les standards de beauté féminine. Cette libération me donne une impression de force, de fierté. Je marche la tête haute et droite. J'espère que toutes ces femmes qui doivent se faire raser, ces femmes qui livrent un combat contre la maladie, ressentent cette impression de grande liberté, de féminité profonde et de confiance en elles.
Je ne me suis jamais sentie aussi féminine que depuis mon rasage. La féminité prend une autre dimension, une profondeur. Privée de ses charmes capillaires, elle doit s'exprimer dans le regard, la démarche, l'attitude. Elle devient «vécue», et non plus «paraître». Bien que j'aie toujours été libre-penseuse, mon rasage m'a permis de me débarrasser de bon nombre d'idées préconçues, de stéréotypes sur les standards de beauté féminine. Cette libération me donne une impression de force, de fierté. Je marche la tête haute et droite. J'espère que toutes ces femmes qui doivent se faire raser, ces femmes qui livrent un combat contre la maladie, ressentent cette impression de grande liberté, de féminité profonde et de confiance en elles.
Céline Vary
Waterloo