Patrick Poulin et Johanne Simard, coordonnateurs en santé mentale, Anne Perron, chef de département de psychiatrie au CHG, Serge Laflamme, DG de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska et président d'honneur de l'événement puis Suzanne Surette, DG de la Fondation du CHG.

Défi EnBarque: pagayer pour la santé mentale

La populaire compétition de bateaux-dragons au profit de la Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG) revient pour une sixième année. Les amateurs de sensations fortes pagaieront le 27 mai afin d'optimiser les soins en santé mentale pour les usagers du CHG, puis en clinique externe.
« Le Défi EnBarque, j'y crois beaucoup. C'est vraiment plaisant et ça dure seulement deux minutes, a lancé en point de presse le président d'honneur de l'événement, Serge Laflamme, directeur général de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska. Mais à une minute et quarante secondes, tu as hâte que ça finisse. C'est dans ce niveau d'efforts que l'on voit toute l'importance d'être ensemble. L'esprit d'équipe fait que tu continues. »
M. Laflamme a profité de l'occasion pour lancer le défi aux entreprises d'emboîter le pas en venant rivaliser contre d'autres compagnies. Comme l'an dernier, les organisateurs souhaitent attirer une quarantaine de groupes de 21 membres. Ceux-ci seront composés de 20 pagayeurs et d'une personne qui marquera le tempo. Un barreur prendra place dans chaque bateau afin de garder le cap. 
La Fondation maintient l'objectif d'amasser 100 000 $, qui a par ailleurs été légèrement dépassé lors de la précédente mouture (100 127 $). Pour être admissible, chaque équipe devra recueillir 2000 $. Chaque troupe fera trois courses de 250 mètres sur le lac Boivin, à raison de quatre embarcations par vague. Les groupes auront une heure de pratique avant de prendre le départ de cette course haute en couleur. 
À l'instar des participants, la Fondation lance un appel à tous afin de recruter une cinquantaine de bénévoles. Pour de plus amples renseignements à propos de l'événement ou pour s'inscrire, consultez le site defienbarque.com.
Une cause, plusieurs retombées
L'argent amassé durant cette collecte de fonds éclatée servira à maximiser les soins et l'environnement des usagers en santé mentale au CHG, a indiqué la chef de département de psychiatrie de l'établissement, Anne Perron. L'objectif consiste principalement à « humaniser les soins » en santé mentale en rendant le milieu hospitalier plus familier. « Le but, c'est de réduire au maximum le stress des usagers, de leurs proches et du personnel », a fait valoir Mme Perron. 
Concrètement, près de 90 % du montant recueilli dans le cadre du Défi EnBarque sera injecté dans l'unité de psychiatrie du CHG, entre autres pour repeindre la quinzaine de chambres ainsi que l'aire commune. Une partie de la somme sera aussi injectée pour renouveler les appareils d'exercice, puis aménager la salle de bain (du 5e étage) pour la rendre plus sécuritaire. La transformation de l'entrée et des salles communes à la clinique externe, rue Providence, est également dans les cartons. À cela se greffe un projet de « jardin thérapeutique » sur le terrain du CHG.