On voit ici quatre des sept participantes du Défi 66e Nord: Brigitte Elsèk, Monique Denicourt, Pierrette Grenier et Guylaine Chabot.

Défi 66e Nord: dépassement tous azimuts

Revenues il y a quelques jours de leur périple au Groenland au profit de la Fondation du centre hospitalier de Granby (CHG), les participantes dressent un bilan très positif de cette aventure. Non seulement les excursionnistes ont relevé le défi haut la main, mais elles ont également dépassé l’objectif financier en amassant 34 400 $. De quoi mettre la barre haute pour le prochain voyage caritatif.

«Vous avez plus que repoussé les limites physiques et personnelles lors de ce voyage. Vous avez aidé concrètement les médecins et le personnel du département d’imagerie du sein à faire leur travail», a indiqué lundi en point de presse la directrice générale de la Fondation du CHG, Suzanne Surette.

En fait, il s’agissait du troisième voyage au profit de l’organisation. Après l’ascension du Kilimandjaro en Tanzanie en 2015 et de l’Acotango en Bolivie l’année suivante, sept femmes ont vécu un périple unique au Groenland, du 20 juillet au 3 août, en gravissant des pentes escarpées puis en côtoyant des icebergs en kayak.

Chaque excursionniste s’était engagée à amasser 4000 $ pour prendre le départ. L’objectif global de la collecte de fonds était 30 000 $. Les participantes ont réussi à recueillir 4400$ supplémentaires. Cette somme servira à défrayer une partie de la facture avoisinant 100 000 $ pour remplacer le seul échographe mammaire au CHG, destiné à détecter les cellules cancéreuses. Le CIUSSS de l’Estrie assumera le reste du montant.

Après une petite période d’acclimatation sur l’île danoise du cercle polaire arctique, située au nord-est du Canada, le groupe est parti de Kulusuk pour se rendre au fjord Ikatek en passant par la baie de Tuno. L’itinéraire s’étendait sur 15 jours dans l’Arctique, tant en kayak (80 kilomètres) que les deux pieds sur la terre ferme lors de trek en montagne ou en randonnée dans d’immenses vallées (100 kilomètres).

Démesure
Outre le défi physique, l’odyssée qu’a bouclée Monique Denicourt avait une signification toute particulière. «J’ai perdu ma soeur [en raison d’un cancer] et j’ai travaillé durant des années à l’hôpital [de Granby], a dit l’infirmière auxiliaire fraîchement retraitée. Alors, pour moi, c’était un défi personnel. Chaque jour, je pagayais pour une personne en particulier. Je trouvais ça important. Et je viens de changer de dizaine. À 60 ans, je me demandais si j’étais capable de faire ce que les jeunes font. Et je peux dire que oui.»

La présidente de la Fondation, Pierrette Grenier, a participé à tous les voyages au profit de l’organisation. Selon elle, le fort esprit de groupe fut un point marquant de cette troisième aventure. «Dès notre arrivée à l’aéroport, on était soudées», a-t-elle imagé. Pour elle, pas question de se contenter de demi-mesures. «Quand tu te lances dans un défi comme celui-là, tu t’entraînes pour une cause, pour les femmes. Il y a des gens qui ont cru en toi et qui t’ont donné de l’argent. C’était une motivation extraordinaire de le faire pour la communauté.»

Brigitte Elsèk a quant à elle apprivoisé graduellement cette vaste étendue où règne la démesure, a-t-elle indiqué, faisant le parallèle avec un accouchement. Une occasion unique de «connecter avec elle-même». De son côté, Guylaine Chabot a évoqué que le périple lui a notamment permis d’aller à l’essentiel tout en sortant de sa zone de confort. «Se laver à quatre degrés Celsius après une grosse journée d’exercice physique, en plus de monter et démonter le campement, c’était toute une étape», a-t-elle confié en point de presse. Nathalie Leduc, Julie Perreault et Anne Messier, trois autres participantes, étaient absentes de la rencontre lundi.

Pierrette Grenier a d’ailleurs profité de l’occasion pour annoncer qu’un quatrième voyage pour la Fondation aura lieu, possiblement en 2020. La destination devrait être dévoilée au cours des mois à venir.

Suzanne Surette et son bras droit aux communications pour la Fondation, Annie-Pier Cusick, ont confirmé qu’elles feront partie de la prochaine aventure.