La fiducie foncière du mont Pinacle continue de mettre en valeur la rivière aux Brochets, située à quelques pas de la montagne que l’organisme protège partiellement.

Découvrir la rivière aux Brochets autrement

La fiducie foncière du mont Pinacle continue de mettre en valeur la rivière aux Brochets, située à quelques pas de la montagne que l’organisme protège partiellement. Pour une troisième année consécutive, une visite sur la rivière a été organisée samedi en compagnie du géographe Charles Lussier. Cette randonnée nautique, à saveur historique et biologique, a permis de découvrir le plan d’eau sous un angle nouveau.

Une vingtaine de curieux ont pris part à l’une des deux visites organisées samedi.

Le groupe a pu naviguer sur la rivière aux Brochets, entre le chemin Blinn, à East-Stanbridge, et Bedford.

« En gros, le thème c’est l’histoire biologique de la rivière et du corridor forestier riverain. Je me promène entre l’écologie, la biologie et les actions humaines qui ont eu un impact sur les milieux naturels », explique le géographe Charles Lussier.

Ce dernier à inviter les participants à s’arrêter à huit endroits permettant de bien comprendre les caractéristiques de la rivière et de son rivage.

Le géographe explique que ce tronçon de la rivière se divise en différentes zones, selon la végétation qui recouvre les rives.

« Il y a la zone en amont qui est plutôt agricole d’où on part. Ensuite il y a une zone qui est plus en friche et où on retrouve des aubépines, après une zone forestière avec des peuplements propre aux forêts riveraines. C’est un territoire particulier avec une grande valeur de biodiversité et à travers ça il y a une zone de transition entre deux types d’érablière », note le géographe.

M. Lussier a également arrêté sa visite aux endroits ayant une importance historique pour le secteur de la rivière. Les participants ont ainsi pu voir l’emplacement de l’ancien chemin de fer qui reliait autrefois Frelighsburg au réseau ferroviaire provincial ainsi que les ruines de l’ancien hameau de la famille de Blinn, délaissé par le temps.

Découvrir la rivière

Ce n’est pas d’hier que Charles Lussier s’active à faire reconnaître la valeur de la rivière aux Brochets. Son travail sur le plan d’eau et son bassin versant a fait de lui une référence après une vingtaine d’années d’implication.

« Au départ, on s’est aperçu que les gens, même ceux du coin, n’utilisaient pas vraiment la rivière. L’objectif, c’est que les gens s’approprient la rivière et que ceux qui ont participé reviennent avec leurs amis », souhaite le scientifique.