Katherine Turgeon, candidate du Parti vert dans Shefford, accompagnée de résidantes de Granby, a invité la Ville à appuyer la Déclaration d’urgence climatique, à l’instar d’autres municipalités québécoises.

Déclaration d'urgence climatique: Granby emboîte le pas

La Ville de Granby a emboîté le pas à de nombreuses municipalités québécoises. Elle a appuyé la Déclaration d’urgence climatique (DUC) et s’est engagée à poursuivre la mise en place d’actions concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« Le conseil municipal faisait déjà beaucoup de choses, que ce soit pour la mobilité active, le réseau de pistes cyclables ou la subvention pour les vélos [NDLR : offerte à l’achat d’un vélo neuf, usagé ou électrique] ou la valorisation agricole des boues usées de la station d’épuration. Ça allait de soi qu’on adhère à la Déclaration d’urgence climatique », a commenté le maire suppléant, Jocelyn Dupuis, aux médias à l’issue de la séance du conseil municipal.

Quatre citoyennes, dont Katherine Turgeon, candidate du Parti vert dans Shefford, ont en quelque sorte mis la table lundi soir puisqu’elles se sont présentées au micro, lors de la période de questions, pour inviter la Ville à adhérer, comme l’ont notamment fait les villes de Bromont, Cowansville, Dunham et Sutton dans la région, à la DUC. « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés. Le statu quo est à nos yeux une trahison », a laissé tomber Mme Turgeon.

Certaines villes européennes ont de leur côté décidé de mettre sur pied des initiatives audacieuses. Un exemple : Oslo en Norvège s’est engagée à réduire de 95 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, a relevé Karine Lessard.

Premières lignes

Une autre Granbyenne, Perle Larose, a souligné que de plus en plus de citoyens décident de faire leur part en réduisant entre autres leur consommation de viande, en privilégiant les aliments en vrac, locaux et biologiques, ou encore en optant plus souvent pour le vélo, le transport en commun ou le covoiturage. « Nous cherchons à nous améliorer quotidiennement », a-t-elle déclaré.

Nancy Laurendeau a de son côté suggéré quelques actions qui pourraient être mises en place à Granby, tels l’interdiction des sacs de plastique à usage unique à l’instar de Montréal ou l’établissement de cibles « claires et ambitieuses de réduction du nombre de véhicules sur les routes dans une politique énergétique ».

Les élus n’ont pas été difficiles à convaincre. Ils ont accepté à l’unanimité d’appuyer la DUC, rédigée par des militants environnementalistes. Le point était d’ailleurs déjà à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal lundi soir.

« En signant la DUC, nous rejoignons ainsi plus de 400 municipalités au Québec qui ont posé ou qui vont poser ce geste pour augmenter la pression sur les gouvernements provincial et fédéral », a souligné la conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux, Catherine Baudin.

« En tant que municipalité, la ville de Granby est en première ligne pour constater les effets des changements climatiques et les difficultés de les gérer. C’est le cas quand on parle de précipitations abondantes, d’inondations, de canicules et de variations brutales de températures », a-t-elle repris.

Déjà engagée

L’adoption d’un plan d’action pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la mise en œuvre de la campagne Coupez le moteur, l’octroi d’une subvention pour l’installation d’une borne de recharge résidentielle pour les voitures électriques ou la mise en place de la bourse Scol’ère pour sensibiliser les jeunes aux problématiques des changements climatiques sont autant d’actions qui ont été posées par la Ville au cours des dernières années, a souligné Catherine Baudin.

« Je pense qu’on n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. On va continuer », a assuré la conseillère municipale.

« On va continuer et on aimerait aussi devenir un exemple pour les autres villes. Il y a des gens qui s’informent sur la subvention qu’on offre à l’achat d’un vélo pour le refaire dans d’autres municipalités. On aimerait ça faire d’autres nouvelles choses qui feraient en sorte que les autres copieraient Granby », lance le maire suppléant, Jocelyn Dupuis.