Le conseil de Cowansville a adopté mardi la Déclaration universelle d’urgence climatique. La Ville créera un comité d’élus et de citoyens pour mettre en place des moyens et des activités pour qu’elle réduise ses émissions de gaz à effet de serre.

Déclaration d'urgence climatique: Cowansville joint le mouvement

La Ville de Cowansville signera la déclaration universelle d’urgence climatique. Elle se joint à 193 municipalités québécoises qui l’ont déjà paraphée.

Les membres du conseil ont adopté mardi une résolution reconnaissant « que des changements rapides et sans précédent dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’énergie, de l’industrie, du bâtiment, du transport et de l’urbanisme sont nécessaires à court terme afin de limiter à 1,5 degré Celsius le réchauffement planétaire tel que révélé par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) », peut-on lire sur le document. Le réchauffement « a eu un impact sur tous les océans et sur les systèmes nature et humain de tous les continents, ce qui témoigne de la sensibilité de ces systèmes au changement climatique ».

Les municipalités ont un rôle important à jouer pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), soutient la mairesse Sylvie Beauregard. « C’est un dossier qu’on veut s’approprier en 2019. On va regarder dans notre cour pour voir ce qu’on peut faire dans la mesure de nos capacités. Je pense qu’on peut faire une différence et qu’on peut amener nos citoyens aussi à faire une différence », a-t-elle expliqué en entrevue vendredi.

La résolution de la Ville, à l’instar de celles signées par toutes les autres municipalités, demande « aux gouvernements du Canada et du Québec d’élaborer une vision globale et un plan d’action réaliste incluant des mesures qui appuient les actions locales en offrant de l’aide financière, et ce, pour l’atteinte de cibles mesurables et des résultats durables en matière de lutte contre les changements climatiques ».

La Ville de Cowansville s’engage à poursuivre sa « planification stratégique en développement durable et sa mise en œuvre dans les activités municipales et de la collectivité », lit-on.

Dans les prochains mois, la Ville entend mettre sur pied un comité formé d’élus et de citoyens pour s’atteler à la tâche, a dit Mme Beauregard.

La déclaration universelle d’urgence climatique continue de faire son chemin dans le monde municipal. En date de vendredi, 193 municipalités l’avaient adoptée, 117 ont été sollicités par des citoyens pour le faire et 134 devraient recevoir bientôt des demandes similaires de citoyens, selon les données obtenues vendredi des instigateurs de la déclaration.