La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé mercredi les conclusions de son enquête à la suite du décès d'un agriculteur et de son employé après qu'ils soient descendus dans une préfosse à lisier, en septembre dernier, à Saint-Valérien-de-Milton.

Décès dans une préfosse à purin : la CNESST livre ses conclusions

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé mercredi les conclusions de son enquête à la suite du décès d'un agriculteur et de son employé après qu'ils soient descendus dans une préfosse à lisier, en septembre dernier, à Saint-Valérien-de-Milton.
Alain Beaudry, 56 ans, et son employé, Anthony Lalumière, âgé de 18 ans, sont décédés après être descendus dans une préfosse à lisier à la Ferme Beau-Porc appartenant à M. Beaudry. À la suite de la tragédie, une enquête a été ouverte par la CNESST.
Deux causes ont été retenues pour expliquer l'accident: l'exposition a une atmosphère dangereuse due à la présence de gaz de lisier et l'absence de procédure de travail sécuritaire en espace clos. La directrice de la santé publique de la Montérégie, la docteure Julie Loslier, la chef du service clinique de santé environnementale et santé au travail de la Direction de la santé publique de la Montérégie, la docteure Élisabeth Lajoie et le responsable de la santé et de la sécurité de la Fédération de l'Union des producteurs de la Montérégie, Claude Lapointe, étaient également présents au dévoilement des conclusions de l'enquête.
 Tous les détails dans La Voix de l'Est de jeudi.