Une séance extraordinaire du conseil de Rougemont sera tenue sous peu afin de statuer sur la question du nombre de ventes de garage permises.

Débat sur les ventes de garage à Rougemont

La question du nombre de ventes de garage permises à Rougemont a soulevé les passions, lundi soir, à la séance du conseil.
L'an dernier, un groupe de citoyens avait demandé à la municipalité de faire passer le nombre de dates permises pour tenir des ventes de garage à une fois par mois durant la haute saison. Une pétition de 32 signatures en ce sens avait été déposée. 
À la séance du conseil municipal de décembre, les élus présents avaient unanimement voté en faveur d'une résolution leur permettant « d'enclencher des modifications du règlement de zonage afin de permettre les ventes de garage plus souvent (possiblement quatre fois par an). »
Or, le conseil n'est finalement jamais allé de l'avant sur la question. Des citoyens avaient pour leur part interprété la résolution comme la confirmation que leur demande avait été autorisée. Ayant récemment appris qu'il y aurait toujours deux plages horaires pour tenir une vente de garage cette année, ils se sont présentés au conseil pour demander des comptes aux élus.
« On n'a pas pris de décision. Dans les municipalités autour, c'est deux, et on n'en veut pas une par mois. Souvent, ce qui est à vendre, c'est du stock de l'extérieur qui est amené chez le citoyen », a indiqué le maire Alain Brière pour justifier le statu quo.
Il a ensuite expliqué, secondé par la directrice générale, qu'il fallait modifier le règlement de zonage et qu'une telle mesure nécessitait plusieurs étapes, dont le dépôt d'un avis de motion, l'adoption d'un premier, puis d'un second règlement, le tout étant soumis à un processus référendaire si suffisamment de citoyens signaient un registre à cet effet.
Mécontents de cette réponse, les citoyens ont fait valoir leur point de vue.
« L'important, c'est d'amener des gens au village », a affirmé Réjean Cabana. Le citoyen, qui demeure à Rougemont depuis plus de 25 ans, allègue qu'il a également fait la connaissance de plusieurs voisins et résidents de la municipalité grâce à des ventes de garage, qu'elles aient eu lieu chez lui ou chez eux.
« On ne tient pas nécessairement à faire quatre ventes de garage, mais c'est d'avoir plus de temps pour les tenir si ça ne nous adonne pas la première fin de semaine. C'est la raison pour laquelle on demande plus de dates », indique pour sa part Susie Dunn. 
Devant l'insistance de la poignée de citoyens, le maire Alain Brière a spontanément proposé de donner l'avis de motion pour le changement au cours de la séance. Le conseiller Éric Fortin s'est toutefois opposé à la mesure, alléguant qu'une telle décision ne devait pas être prise à la légère.
Plus tard, le maire Brière a finalement annoncé qu'une séance extraordinaire sera tenue entre le 22 et le 31 mars à cet effet. Les démarches pour en venir à une solution seront entreprises le plus rapidement possible­, a-t-il fait savoir.