La centaine de personnes présentes au débat électoral de Granby, hier soir, ont eu droit à des échanges polis entre les cinq candidats.

Débat de la Chambre de commerce à Granby : sous le signe de la courtoisie

La centaine de personnes présentes au débat électoral de Granby, hier soir, ont eu droit à des échanges polis entre les cinq candidats. Au final, pas de grand vainqueur, mais certains ont su se démarquer davantage, François Bonnardel et Joanne Lalumière en tête.
M. Bonnardel, souvent ciblé par ses adversaires, a fait preuve de beaucoup d'assurance. En rappelant les énormes défis qui attendaient Granby, le caquiste a vanté son bilan et assuré qu'il poursuivrait le travail, main dans la main avec le maire Pascal Bonin, au lendemain d'une victoire. «Il faut mettre la partisanerie de côté. Ça ne m'effraie pas du tout qu'il ait un penchant politique différent du nôtre», a-t-il affirmé.
Les échanges les plus musclés ont eu lieu entre le député sortant et la péquiste Joanne Lalumière, notamment au sujet du dossier du centre mère-enfant/soins intensifs. Mme Lalumière a alors laissé entendre que le suivi effectué par son vis-à-vis n'était peut-être pas suffisant. «On m'a dit que le dossier était rendu au ministère. Si vous cognez encore à la porte de l'Agence de santé, c'est la mauvaise porte!», lui a-t-elle lancé d'un ton sans appel.
Tous les détails dans notre édition de mercredi