Frédérique Marseille, du centre d’escalade Backbone (3e sur la photo) s’est notamment jointe à Isabelle Parent de Capeline & Chocolat, Lisa Auclair du Café de la brûlerie et Benoît McConnell Legault des Jardins du pied de céleri à titre de membre de l’Escouade entrepreneuriale de la commission scolaire du Val-des-Cerfs.

De nouvelles recrues à l'Escouade entrepreneuriale

Les élèves avides de conseils et de vécu du monde des affaires ont de quoi se réjouir.

Deux nouveaux membres se joignent cette année à l’Escouade entrepreneuriale, une équipe de 11 hommes et femmes d’affaires d’ici qui offrent des présentations dans les classes de primaire et de secondaire à la commission scolaire du Val-des-Cerfs.

Il s’agit de Frédérique Marseille du centre d’escalade Backbone, à Bromont, et de Francis Deslauriers de Conception Protoshop, à Granby.

Les deux entrepreneurs viennent se joindre à ceux de commerces aussi variés que le Café de la brûlerie, Sentiers Boréals, Capeline & Chocolat, Tarzan Studio, Maison Montcalm fleuriste, Concept Vie active, Concept Kiné Pro et la coop de solidarité Les Jardins du pied de céleri.

Passion

Chacun a été choisi « pour leur vécu et leurs parcours parfois atypiques », explique Claire Ouellet, conseillère pédagogique à Val-des-Cerfs.

Ce sont surtout les horaires et les revenus qui intéressent les élèves, ajoute Mme Ouellet­. « Et ils se rendent compte qu’ils ne font pas nécessairement d’argent au début et que la passion est essentielle pour réussir. »

« Quand j’étais au secondaire, j’aurais eu envie qu’un adulte me parle du genre de parcours que j’ai finalement découvert par moi-même », a indiqué Frédérique Marseille lors du lancement de la nouvelle Escouade à l’école secondaire Massey-Vanier de Cowansville, vendredi dernier.

« J’aurais aimé entendre mon genre d’histoire ! »

Visites et stages

En plus des conférences, les entrepreneurs choisis offrent également des visites de leur entreprise et des stages d’une demi-journée. Ils sont très en demande dans les classes d’adaptation scolaire (élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage) et pourraient bientôt faire des présentations en anglais dans les cours de cette langue. 

Toutes ces activités, mises sur pied grâce à la Table régionale de concertation en entrepreneuriat de Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska, visent à accroître la persévérance et à lutter contre le décrochage scolaire. 

Depuis 2014, les différents membres de l’Escouade ont donné 92 conférences auprès d’élèves du primaire, du secondaire et aussi du collégial.