La Forêt des merveilles, à la station de ski Mont Sutton, a de nouveaux habitants grâce au travail de l’artiste Lysanne Sabourin.

De nouvelles merveilles à Mont Sutton

La Forêt des merveilles à la station de ski Mont Sutton a retrouvé son lustre grâce à l’artiste Lysanne Sabourin. Suttonnaise d’adoption depuis bientôt un an, elle avait constaté le triste décor laissé par les toutous enchaînés et oubliés sur les arbres, dans cette section de la montagne qui sert d’initiation au sous-bois pour les enfants. Elle a proposé un projet coloré aux propriétaires de la station, qui l’ont accepté.

L’artiste et designer de manteaux d’hiver a longtemps habité dans l’Ouest canadien et elle a trouvé en Sutton l’ambiance d’un village de montagne qu’elle aimait tant. Lors d’une randonnée, elle a visité le sentier de toutous qui, au départ, devait viser à émerveiller et guider les enfants. Or, les toutous avaient bien mauvaise mine en raison des aléas de la météo. « Je trouvais ça un peu triste », raconte-t-elle.

Elle a donc proposé à la station de ski d’embellir les lieux. Ils ont accepté en lui allouant un petit budget.

« Le but principal était de faire des balises pour que les jeunes aient un sentier à suivre. J’ai pris du bois recyclé à la montagne et j’ai fait à peu près 25 flocons qui servent de balises. J’ai fait cinq ou six arbres en couleur assez punchée. La pièce centrale, c’est de grosses ailes pleines de couleurs où les jeunes peuvent prendre des photos. »

Ces ailes, un symbole de liberté, sont en quelque sorte sa signature. On peut en retrouver, par exemple, sur la fourgonnette d’une amie à Sutton.

« Par la suite, je trouvais qu’il manquait encore un peu de vie, alors j’ai ajouté trois petits bonshommes. »

Un personnage la représente, elle, avec son logo LSDMTL sur le casque de ski. Un autre représente son conjoint. Le plus petit des trois, en planche à neige, est une personnification de son beau-fils. « Je me suis dit que, tant qu’à faire des personnages, autant faire une histoire ! »

Les toutous ont pour leur part été retirés des arbres et réunis au pied d’un tipi fait de branches, déjà sur place. « Je sais que l’hiver, c’est gris, c’est blanc, alors je voulais que ça punche. Et tu ne peux pas manquer les œuvres. »

Les ailes colorées installées dans la Forêt des merveilles sont en quelque sorte la signature de l’artiste Lysanne Sabourin.

Celles-ci ont été installées mercredi dernier après un mois de travail.

Lysanne Sabourin a su laisser sa marque durant sa carrière d’artiste et de designer. Elle a notamment fait parler d’elle après avoir créé des pantalons colorés et uniques pour des policiers du SPVM qui contestaient le projet de loi sur les régimes de retraite des employés municipaux.

« Ça fait longtemps que je vis de mon art. [En plus de l’art visuel], je fais des manteaux d’hiver aussi. En plus d’être beaux, mes manteaux sont chauds. La mode, c’est un peu mon dada. »