Les dons de denrées ont été plus importants lors des dernières semaines dans les banques alimentaires de Brome-Missisquoi.
Les dons de denrées ont été plus importants lors des dernières semaines dans les banques alimentaires de Brome-Missisquoi.

De nouveaux frigos pour les banques alimentaires de Cowansville

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Les deux banques alimentaires situées à Cowansville, le Centre d’action bénévole et la Cellule Jeunes et Familles de Brome-Missisquoi, ont reçu un réfrigérateur et un congélateur de la part de la Ville de Cowansville pour entreposer les aliments frais.

Les deux organismes ont reçu plus de dons qu’à la normale lors des dernières semaines pour venir en aide aux nombreux nouveaux chômeurs. Avec plus de denrées, il fallait donc plus d’espace d’entreposage.

«Avec ce qui s’en venait, on manquait de place pour stocker, explique Dimka Belec, directeur général du CAB de Cowansville. On travaille régulièrement avec la Ville, qui a répondu à notre besoin. Quand les aliments ne sont pas réfrigérés ou congelés, on réussit à trouver des endroits où stocker.»

Chaque recoin des locaux sert à entreposer la nourriture que l’organisme reçoit en abondance. La banque alimentaire du CABC prépare des paniers de nourriture que les bénéficiaires reçoivent une fois par semaine. Un groupe de bénévoles s’occupe du service.

En moyenne, entre 35 et 40 dépannages alimentaires sont faits de façon hebdomadaire. La semaine dernière, l’organisme a reçu 70 demandes, dont environ 25 provenaient de gens qui n’avaient jamais eu besoin d’aide alimentaire. Cette semaine, les demandes sont moins nombreuses puisque les familles dans le besoin ont commencé à recevoir l’argent de la Prestation canadienne d’urgence, note M. Belec.

Un service de livraison pour les personnes ne pouvant pas sortir, comme les 70 ans et plus et les personnes présentant des symptômes de COVID-19, a d’ailleurs vu le jour.

Quant à la Cellule Jeunes et Famille de Brome-Missisquoi, plusieurs services d’intervention ont été suspendus. Par contre, le service d’aide alimentaire d’urgence a été ouvert à plus de gens, puisque l’organisme intervient d’abord auprès de personnes en difficulté.

La Ville de Cowansville leur a donné un réfrigérateur et un congélateur sans qu’il y ait eu une demande d’adressée, explique la coordonnatrice, Lise Roy. Le don tombait à point. «Ça répond à un besoin. Ce qu’on a comme équipement est extrêmement désuet. On a même un congélateur qui va nous lâcher bientôt. On a plus de gens qui nous apportent des denrées et on veut être sûr de ne rien perdre.»

Les demandes ont là aussi augmenté, même si la situation s’est stabilisée et qu’une baisse a été observée récemment. Une nouvelle hausse est envisagée la semaine prochaine puisqu’il s’agit de la dernière semaine avant la réception du chèque d’aide sociale.

Les intervenants de l’organisme sont sur place lorsqu’une personne vient chercher de la nourriture afin de parler avec elle et briser leur isolement.

Les banques alimentaires pourraient être appelées en renfort plus longtemps que prévu. «Il y a des gens qui vont en avoir besoin longtemps, croit Dimka Belec. On parle de déconfinement, mais les économistes parlent de deux ans avant que tout revienne à la normale. Alors, nous aussi, on doit étirer la courbe.»