L’organisme des Amis du bassin versant du lac Waterloo a planté 75 arbres jeudi sur un terrain de la rue Taylor.
L’organisme des Amis du bassin versant du lac Waterloo a planté 75 arbres jeudi sur un terrain de la rue Taylor.

De nouveaux arbres à Waterloo

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
«Planter un arbre est un petit geste qui a beaucoup d’impact.» Ces mots sont ceux de Jean-Claude Thibault, président de la coopérative de solidarité Rappel (Regroupement des associations pour la protection de l’environnement des lacs et des bassins versants), qui est passé de la parole aux actes jeudi.

Waterloo a en effet profité d’un don de 75 arbres que les Amis du bassin versant du lac Waterloo (ABVLW) se sont empressés de planter quelques heures après l’annonce. Des érables rouges et des érables à sucre, principalement, ont été mis en terre sur un terrain accessible par la rue Taylor.

«Cet endroit se prête bien à la plantation et fait partie du bassin versant, a précisé Esther Déom, présidente de l’ABVLW. On est chanceux d’être les premiers récipiendaires de ce programme.»

Hauts d’une trentaine de centimètres, ces 75 jeunes arbres seront entretenus durant trois ans par les bénévoles de l’organisme. Mme Déom souligne que les essences choisies sont à croissance rapide. «Ces arbres sont bons pour l’air et l’eau. Et ils jouent leur rôle dès la plantation.»

Ce don s’inscrit tout naturellement dans la démarche de carboneutralité du Rappel, explique Jean-Claude Thibault. «On essaie de donner l’exemple. On s’occupe de la protection des lacs depuis 20 ans. Disons qu’on est sensible à nos émissions de CO2, qu’on ne peut malheureusement éviter, surtout en raison de nos déplacements au Québec.»

Ce dernier estime que lui et son équipe ont produit 24 tonnes de CO2 en 2019. Or, un arbre adulte peut compenser une centaine de kilogrammes par année, ajoute-t-il.

En choisissant Waterloo — 75 arbres ont aussi été remis jeudi à Magog —, la coopérative sherbrookoise tenait à dire merci. «L’ABVLW est partenaire et membre du Rappel. Ils sont dynamiques et font plusieurs activités pour la santé de leur lac. On voulait les remercier de leurs efforts», affirme M. Thibault.