La Ville de Granby souhaite que ses citoyens roulent vert.

De l'aide pour rouler vert

Pour favoriser la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’électrification des transports, la Ville de Granby remboursera 25 % de la facture des citoyens qui feront l’achat et l’installation d’une borne de recharge résidentielle pour véhicule électrique, jusqu’à concurrence de 250 $ par borne.

Un avis de motion en ce sens a été adopté lors de la dernière séance du conseil municipal. Le règlement entrera en vigueur après son adoption, le 9 avril prochain. Ce programme de subvention s’ajoutera aux autres initiatives « vertes » de la Ville, telles les subventions à l’achat d’un baril récupérateur d’eau de pluie ou encore de tondeuses écologiques et de lames déchiqueteuses.

« On a prévu un budget de 25 000 $ par année. On est donc prêts à aller jusqu’à 100 bornes pour véhicules électriques par année. Mais on va voir ce qu’il en est », a souligné mardi le coordonnateur de la division environnement à la Ville, Serge Drolet.

Selon lui, Granby est parmi les premières villes à mettre au point un tel programme de subvention. « Saint-Jérôme l’a fait aussi. On s’est inspiré de ça, mais avec le modèle [de subventions] qu’on a mis en place à la Ville », souligne M. Drolet.

Celui-ci affirme que Granby veut ainsi être au diapason de la popularité croissante des véhicules électriques. « On veut être en appui. Une borne coûte environ 1000 $, 1200 $. Si on en paye le quart, c’est un beau 250 $ pour les gens. Je pense que ça va favoriser l’achat de ces véhicules. On en voit de plus en plus en ville. Et c’est ce qu’on veut, que les gens de Granby roulent vert. On remarque qu’il y a aussi de plus en plus de gens de l’extérieur qui se branchent sur nos bornes de recharge », souligne le coordonnateur en environnement.

Plan vert
Serge Drolet souligne par ailleurs que cette nouvelle mesure vise un des points inscrits au Plan d’action vert de la Ville, soit l’électrification des transports. Inévitablement, la flotte de véhicules municipaux suivra aussi cette tendance. Mais différentes options sont encore à l’étude, dit-il.

La division de l’environnement a essayé durant six mois l’an dernier un véhicule hybride rechargeable. « L’essai a été très intéressant. On évalue la possibilité d’en acquérir ou d’en louer un, mais c’est encore en réflexion », note M. Drolet.

Ce dernier souligne que le programme de subvention s’applique également aux propriétaires d’immeubles à logements. Ils peuvent obtenir une remise pour l’ajout d’un maximum de cinq bornes de recharge par immeuble.

Populaire
À ce jour, le programme de subventions en matière d’environnement qui fonctionne le mieux à Granby demeure celui qui favorise le remplacement des toilettes à débit régulier par des toilettes à faible débit. Une subvention de 60 $ à 75 $ est offerte, selon le type de toilette. « Le programme a permis le remplacement de plus de 2200 unités depuis six ans. Ça va très, très bien », se réjouit Serge Drolet.

« Quand tu dis que chaque toilette à faible débit économise 35 000 litres d’eau par année, ça fait un méchant calcul... », ajoute-t-il.