Veerle Beljaars, directrice générale du Regroupement soutien aux aidants de Brome-Missisquoi.

De l'aide pour les aidants naturels

Risque de mortalité prématurée, dépression et solitude. En voulant prêter assistance à un proche, plusieurs aidants naturels hypothèquent du même coup une part de leur qualité de vie. Les aidants naturels de Brome-Missisquoi pourront cependant compter sur de nouveaux services de soutien afin de poursuivre un peu plus facilement la mission qui leur est chère.
«Soixante pour cent des aidants naturels décèdent avant la personne qu'ils aident. Plusieurs d'entre eux sont isolés, particulièrement dans un territoire comme celui de Brome-Missisquoi. À un moment donné, les aidants frappent le mur de l'épuisement», explique Veerle Beljaars, directrice générale du Regroupement soutien aux aidants naturels de Brome-Missisquoi. «Ils ne peuvent pas être laissés à eux-mêmes», ajoute-t-elle.
Son organisation ajoutera deux pôles de service à Lac-Brome et Farnham. Cette bonification découle d'une aide financière de 300 000 $ du Regroupement des organismes montérégiens d'aidants naturels (ROMAN/Appui Montérégie).
Ces nouvelles sommes permettront le recrutement d'une deuxième intervenante pouvant répondre aux besoins croissants des aidants naturels et d'une adjointe administrative veillant à développer différentes activités pour cette clientèle. L'argent frais permettra aussi de rendre accessible aux aidants naturels et à la personne qu'ils aident une chambre à la Maison Gilles-Carle pour profiter ensemble d'un moment de repos.
Tous les détails dans notre édition de mardi