De gauche à droite : Philippe Payen (propriétaire des restaurants C’est Belge), Nathalie Roberge (directrice générale du CAB de Granby), Sylvie Dufresne (cuisinière en charge de la Popote roulante), Mireille Paré (présidente du CA du CAB de Granby), Hélène Tremblay (administratrice de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska) et Paul Sarrazin (préfet de la MRC de la Haute-Yamaska).

De l’aide en cuisine pour la Popote roulante

Six restaurateurs locaux s’associent à la Popote roulante du Centre d’action bénévole (CAB) de Granby pour la conception de menus festifs à Noël, la Saint-Valentin, l’Action de grâce, Pâques, la fête des mères et des pères. Cette annonce a été faite lors de l’inauguration officielle de la cuisine du CAB sur la rue Saint-Jean-Baptiste à Granby, le lundi 23 septembre, après deux ans de recherche d’une nouvelle adresse.

Avec l’aide de 70 bénévoles dévoués, la Popote roulante contribue au maintien à domicile des aînés en leur concoctant des plats et en leur livrant à leur domicile.

« Selon une étude récente qui a été faite au Canada sur les personnes âgées, 50% des personnes qui vivent seules à domicile sont à risque nutritionnel, a souligné la directrice du CAB de Granby, Nathalie Roberge. C’est pour ça que c’est important de passer le mot [qu’un tel service existe]».

La Popote roulante permet aussi de veiller sur l’état de la personne qui reçoit le service. « Est-ce qu’elle va bien? Est-elle cohérente? Si ce n’est pas le cas, on prend des mesures pour que la famille intervienne», a indiqué Mme Roberge, rappelant que pour certains, il s’agit de la seule visite qu’ils recevront dans la journée.

Participants

le CAB de Granby a pu compter sur l’aide du propriétaire des restaurants C’est Belge, Philippe Payan, qui a su rallier cinq autres restaurateurs à la cause : Le Marmiton, La Table à Mo, l’Attelier Archibald, le Bistro Kapzak et le Oblon. « Ça n’a pas été difficile de convaincre tous ces restaurateurs au grand coeur de s’impliquer dans un projet innovateur », a affirmé le Philippe Payan.

Auparavant, le CAB de Granby devait faire affaire avec des sous-traitants chaque jour, ce qui ne leur permettait pas d’avoir un bon contrôle des coûts et de la qualité des repas.

Le repas qui est livré se compose d’une soupe, d’un plat principal et d’un dessert. Ils sont désormais préparés par la cuisinière Sylvie Dufresne qui s’assure de ne pas répéter l’ordre des repas au cours du mois.

L’ensemble des contenants dans lesquels la nourriture est livrée sont composés de matières compostables et recyclables. « C’était important pour nous », a déclaré la directrice générale du CAB.

La Popote roule ainsi depuis le début de l’année 2019. Elle avait l’objectif de livrer 10 000 repas d’ici la fin de l’année, un objectif qui sera atteint dès la semaine prochaine.

Une première au Québec

« C’était un projet qui me tenait à coeur en tant que restaurateur puisque je crois que ce n’est pas parce qu’on vieillit qu’on ne peut plus bien manger et surtout manger sainement », a expliqué M. Payan.

Afin de comprendre la réalité des aînés, il s’est rendu dans des centres d’accueil pour personnes âgées pour manger et discuter avec elles. « J’ai été choqué, ça m’a touché, c’est ce qui m’a fait dire “il faut qu’on fasse quelque chose”», a-t-il raconté.

« Pour une première fois au Québec, des restaurateurs vont s’impliquer dans le projet de Popote roulante en concoctant des menus festifs à partir des recettes élaborées dans les cuisines de nos restaurants », a affirmé Philippe Payan, qui croit que cette initiative fera des petits ailleurs dans la province.

L’année prochaine, six autres restaurateurs prendront la relève.

Le projet a bénéficié d’une aide financière de 50 000 $ de la MRC de La Haute-Yamaska via son fonds de développement des communautés et d’une contribution de la caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska de 75 000 $ sur trois ans.