Plusieurs rencontres entre employeurs et travailleurs étrangers préqualifiés ont eu lieu mercredi matin au Centre aquatique de Cowansville.

De belles opportunités à saisir pour les travailleurs étrangers

Le manque de main-d’œuvre est une problématique qui est grandement discutée présentement. Pour pallier ce problème, la Fédération des chambres de commerce du Québec se tourne vers les travailleurs étrangers. Pour ces derniers, il peut toutefois être difficile de trouver un emploi. C’est pour cette raison que la Ville de Cowansville leur tend la main afin de les aider.

En ce mercredi matin ensoleillé, l’activité organisée par la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi (CCB-M) et la MRC a accueilli chaleureusement les immigrants qui se cherchent un travail. Cet événement a permis à 22 entreprises du territoire d’interviewer 20 candidats pour ainsi pourvoir les nombreux postes vacants.

Bien que certains immigrants soient qualifiés dans leur pays, il leur est parfois ardu de faire carrière dans leur domaine. «Par exemple, ils sont reconnus comme étant ingénieurs dans leur pays, mais ce n’est pas le cas au Québec», explique Mélanie Gobeille, directrice générale de la CCB-M.

Cette année, c’est la deuxième édition du programme qui prend vie. La précédente s’est tellement bien déroulée qu’il y a maintenant plus de 1000 candidats qui veulent quitter Montréal pour ainsi s’installer en région. Cette activité vise à permettre un maximum de rencontres avec les entreprises afin de parvenir à satisfaire cette demande.

Les postes à combler sont divers. Il est possible pour ces nouveaux arrivants d’obtenir un gagne-pain en administration, en environnement, d’être chargé de projet en construction, ou encore dans la santé. Et ce n’est qu’un petit aperçu des différentes pistes de carrières proposées.

Concentrés à Montréal

Montréal est bien connue pour son multiculturalisme. En fait, pas moins de 85 % des nouveaux arrivants s’implantent dans la métropole et n’en repartent jamais.

L’initiative cowansvilloise vise, bien sûr, à les aider à dénicher du travail dans la région. Durant la journée, afin de les convaincre de rester, une personne immigrante leur a également vanté les bienfaits de demeurer dans Brome-Missisquoi. S’étant installée en région et bien intégrée à la collectivité au cours des dernières années, elle pouvait donc les conseiller sur le sujet.

La mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, souhaite que ces gens parviennent à dénicher un travail dans le coin. « J’espère qu’ils vont faire un bon maillage pour se trouver un emploi dans la région », mentionne-t-elle.

Comme ailleurs au Québec, il y a un important besoin de travailleurs dans Brome-Missisquoi. En offrant des opportunités de carrière sur le territoire, les organisateurs souhaitent que davantage d’immigrants s’implantent ici.

« C’est vraiment de tenter de les rendre amoureux de la région », résume Mélanie Gobeille.