La fameuse « Boîte à LOVE » est installée au 1, rue Principale à Sutton.
La fameuse « Boîte à LOVE » est installée au 1, rue Principale à Sutton.

De belles initiatives en soutien aux aînés

Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est
Plusieurs iniatives sociales positives voient le jour dans la région en réaction à la pandémie de la COVID-19. Le Centre d’action bénévole (CAB) de Sutton propose notamment de soutenir les aînés de la municipalité via la « Boîte à LOVE » installée au 1, rue Principale.

Les citoyens de Sutton et Abercorn peuvent y déposer un dessin ou encore un mot à l’intention des résidents de la Villa des Monts, du Foyer Sutton et du Manoir Sutton.

L’équipe du CAB se chargera ensuite de les distribuer.

« Aidez-nous à mettre un sourire sur le visage de quelqu’un qui pourrait se sentir seul. À vos crayons, Sutton ! », peut-on entendre, dans la langue de Shakespeare, dans une vidéo publiée samedi sur la page Facebook du CAB.

La boîte a été conçue par la directrice du Centre d'action bénévole de Sutton, Janna Hubacek, et son fils de huit ans, qui doivent présentement demeurer à la maison. Le projet vise d'ailleurs à valoriser l'entraide et l'apprentissage à domicile.

Le CAB de Sutton travaille aussi avec la municipalité afin de recruter des bénévoles pour assurer différents services, dont à la livraison de produits provenant du IGA local et la pharmacie Brunet. Plus de 80 personnes se sont manifestées depuis mardi dernier.

« Le cahier de mon histoire »

Par ailleurs, la Table des aînés de la Haute-Yamaska propose une initiative appelée « Le cahier de mon histoire », qui vise à contrer l’isolement alors que la distanciation sociale est actuellement préconisée par les autorités gouvernementales.

« Comme toutes les personnes de 70 ans et plus doivent absolument rester chez elles par mesure de prévention, et sachant que ce sont toutes des personnes responsables qui suivent à la lettre les consignes, ça fait bien du monde à s’ennuyer », souligne par voie de communiqué Céline Duval, la présidente de la Table des aînés de la Haute-Yamaska.

Son organisme suggère donc que chacun rassemble dans un cahier les coordonnées des personnes de 70 ans plus dans son entourage. Les intéressés peuvent ensuite réaliser quelques appels chaque jour, avec la possibilité de noter des éléments rattachés aux différentes conversations.

« Quand les mesures de confinement seront terminées, vous pourrez faire une belle rencontre en vous servant de vos cahiers pour refaire la suite des évènements et vous dire à quel point vous êtes contentes/contents de vous revoir enfin », ajoute Mme Duval.