«On manque déjà de monde pour faire l'entretien des voies, pour faire l'entretien des traverses. Les gars essaient de compenser, mais c'est impossible. La compagnie joue avec le feu», prévient un employé de MMA rencontré hier.

D'autres mises à pied chez MMA de Farnham

Les mises à pied se poursuivent chez Montreal Maine& Atlantic Railway. L'entreprise a licencié hier cinq autres de ses employés à Farnham, selon le syndicat des Métallos. Le tiers de ses employés du Québec sont maintenant en chômage depuis la tragédie à Lac-Mégantic.
Les employés visés sont des conducteurs ainsi que des travailleurs qui s'occupent de l'entretien des rails. Ils ont été informés en matinée au téléphone de leur licenciement. Aucun préavis ne leur avait été donné.
Un conseiller syndical des Métallos est allé à la rencontre des employés aux bureaux administratifs de la compagnie ferroviaire à Farnham. Le syndicat a essayé en vain toute la journée d'entrer en contact avec la direction de la MMA pour obtenir des explications. La «façon cavalière» dont les employés ont été avisés de leur licenciement a été dénoncée par le syndicat.
Tous les détails dans notre édition de mercredi