Daniel Marcotte tentera de succéder à la conseillère Sylvie Beauregard dans le quartier Fordyce à Cowansville.

Daniel Marcotte sera candidat dans le quartier Fordyce

Daniel Marcotte sera candidat en novembre pour le poste de conseiller du quartier Fordyce à Cowansville.
L'homme de 65 ans connaît bien le milieu municipal. Il travaille à la Ville depuis 1980 de façon discontinue, a enfilé les vêtements de pompier durant 33 ans et a siégé au conseil d'administration du CLD Brome-­Missisquoi en tant que représentant des petits commerçants. « J'ai une bonne expérience de travail. Je suis capable d'exprimer mes idées et de travailler avec les gens pour trouver des solutions », soutient-il.
M. Marcotte a travaillé au service des loisirs et de la culture de la Ville pendant plusieurs années. Il est depuis 2012 commis à la bibliothèque municipale. Il a de l'expérience en affaires pour avoir fondé et opéré la Librairie Cowansville de 1997 à 2008. Il a également oeuvré comme bénévole au sein de la Scène Davignon, en s'occupant de la diffusion de spectacles.
Le temps est propice, croit M. Marcotte, pour faire le saut en politique, puisqu'il prendra sa retraite de la Ville le 6 octobre prochain. « Je veux poursuivre mon travail pour les citoyens. C'est un beau projet de retraite », a-t-il dit en entrevue mardi.
Le candidat décrit Cowansville comme « une ville le fun, agréable et où les gens se sentent en sécurité ». Elle doit continuer de se développer en gardant ces qualités, dit-il. « On peut améliorer des choses, mais la Ville est bien gérée, elle a des employés qui travaillent fort et bien », dit-il.
S'il est élu, M. Marcotte aimerait se voir confier des dossiers liés à la sécurité publique et à la diffusion de spectacles et d'activités culturelles. « Ce sont mes deux grandes passions et je pense que je pourrais faire un bon travail. »
Daniel Marcotte habite le quartier Fordyce. Il est le premier candidat à annoncer ses intentions de se présenter comme conseiller. La conseillère actuelle, Sylvie Beauregard, ne sera pas de retour puisqu'elle brigue la mairie.